Le nouveau pôle d’échanges de Saint-André est mis en service

transports saint-andré
Transports en commun TCSP Pôle d'échanges bus Saint-André La Réunion
Le nouveau pôle d'échanges de Saint-André. ©Daniel Fontaine
L’ancienne gare routière de Saint-André est désormais devenue un pôle d’échanges flambant neuf. Doté de 8 quais, il doit participer à fluidifier les transports en commun dans la région Est et offrir de meilleures conditions d’attente pour les passagers.

Le premier bus a fait son entrée dans la toute nouvelle gare routière. Le pôle d’échanges de Saint-André a été inauguré ce jeudi 18 août. Huit millions d’euros ont été dépensés pour sa réalisation à la place de ‘ancienne gare routière, ainsi que l’aménagement de la rue du Lycée.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère :

Transports : l'Est s'offre une bouffée d'oxygène

Des aménagements urbains indispensables

Deux voies de bus en site propre ont ainsi été créées depuis l’avenue de la République jusqu’à la rue Hippolyte Foucques. La circulation et le stationnement dans le rue du Lycée ont été réorganisés, une signalisation lumineuse de trafic a été mise en place et l’éclairage public a  été rénové.

Enfin, deux parkings ont été rénovés et étendus, avec 20 places pour le parking Victoria et plus de 70 places pour le parking Jouvancour.  

Inauguration du nouveau pole d'échanges du TCSP à Saint-André ©Stéphane Enilorac

Deux salles d’attente couvertes de 80 sièges

Avec 2,5 millions de voyageurs par an et 530 passages de bus quotidiens, dont 420 du réseau Estival et 100 cars jaune, il est le plus important du réseau Estival. Les voyageurs disposeront de deux salles d’attente couvertes de 80 places chacune, installée sur de larges et confortables quais.

Inauguration du nouveau pole d'échanges du TCSP à Saint-André ©Stéphane Enilorac

Sur les huit quais de la gare, cinq sont affectés au réseau Estival et trois au Car Jaune. Des informations aux voyageurs seront diffusées via des « affichages dynamiques » sur des bornes qui équiperont chacun des quais, explique Teddy Virin, directeur de la mobilité durable à la Cirest.

Des toilettes publiques, des accroches vélos et un point de petite restauration sont prévus. L’ancienne gare routière de Saint-André a été démolie pour laisser la place à ce pôle d’échanges multimodal.

L’étape de Saint-Benoît à venir

Les usagers sont ravis d’avoir une nouvelle structure plus grande et couverte pour attendre leur transport, même s’ils espèrent surtout que les bus seront davantage à l’heure.

L’amélioration des transports dans la micro région passe par d’autres étapes, explique Patrice Selly, président de la Cirest et maire de Saint-Benoit. Après Saint-André et Bras-Panon, les travaux du TCSP se poursuivront à Saint-Benoit. Une phase de travaux entre le GHER et le rond-point des Plaines doit débuter dans les prochaines semaines.

Cette phase sera l’une de celles d’un programme plus important sur la commune, qui s’étalera de 2022 à 2027. Il comprendra la traversée du centre-ville par un site propre ou encore l’aménagement de la zone d’échanges au niveau du Pôle social de la ville, un site particulièrement fréquenté.

Quatre phases de travaux menées depuis 2014

Avec le TCSP, la Cirest et la Région Réunion souhaitent améliorer les transports en commun dans cette micro région. Véhicules neufs, restructuration du réseau de bus pour favoriser le report modal, fiabilité et ponctualité ou encore temps de parcours réduit sont parmi les grands enjeux du projet.

Les premiers travaux ont débuté en 2014 avec la réalisation d'une première tranche de 800 mètres de TCSP dans les quartiers de Mille-Roches et Albany à Saint-André. Le pôle d'échanges multimodal de Bras-Panon a ensuite été réalisé dans le centre-ville en 2017-2018, suivi en 2019 du couloir TCSP sur l'avenue de la République à Saint-André. 

Le pôle d'échanges de Saint-André et la TCSP e la rue du Lycée constituent la quatrième phase.