publicité

Saint-Benoît : l'usine hydroélectrique de Takamaka a 50 ans

Sa mise en service, en 1968, a marqué un tournant dans vie des Réunionnais. 50 ans après, retour sur le chantier titanesque qu’a représenté la construction de l'usine hydroélectrique de Takamaka dans les hauts de Saint-Benoît.  

© Réunion la 1ère
© Réunion la 1ère
  • Lise Hourdel avec Indranie Pétiaye
  • Publié le
Il aura fallu 4 années de travaux, de 1964 à 1968, pour qu’enfin la centrale de Takamaka entre en activité. Un chantier d’ampleur à cette époque, qui a nécessité la participation de près de 1 500 personnes. Antoine Ledoyen, 87 ans, et André-Hugues Grondin, 75 ans, y ont participé.
 
© Indranie Pétiaye (Réunion la 1ère)
© Indranie Pétiaye (Réunion la 1ère)
Un chantier vieux de 50 ans, qui se déroulait alors à plus de 300 mètres sous terre et dans des conditions difficiles. Le béton était par exemple descendu à dos d’hommes. 7 ouvriers perdront la vie lors de cette construction.
 
© Réunion la 1ère
© Réunion la 1ère
La mise en service de cette usine hydroélectrique marque le début de l’ère électrique. Ce fût ainsi un véritable tournant pour la population. Fini dès lors les lampes à pétrole. Une partie de cette population se souvient de ce moment et a tenu à remercier les Réunionnais qui ont permis cela en se rendant sur le site ce samedi 29 juin.
Reportage d’Indranie Pétiaye et Willy Fontaine.
Saint-Benoit : les 50 ans de l'usine hydroélectrique de Takamaka
 

Le barrage et l’usine

Le barrage hydroélectrique a été construit dans la vallée de Takamaka sur la Rivière-des-Marsouins. L’eau du Bras Cabot, dévié vers le cours principal de la rivière, l’alimente également. Une fois captée par le barrage, cette eau est acheminée vers l’usine par plusieurs galeries, l’une de 2 mètres de haut et de 1 240m de long creusée traditionnellement et d’autres plus petites creusées à l’explosif. Elle alimentera ensuite des turbines après une chute de 270 mètres.

A ses débuts, la centrale alimentait près de 85% de l’île en électricité, aujourd’hui elle vient en renfort lors des pics de consommation, comme le soir pour le fameux "pic de la marmite à riz". En journée, l’énergie sera plutôt stockée dans les ouvrages. L’usine hydroélectrique de Takamaka permet d’alimenter chaque année l’équivalent de 35 000 foyers.
 
© Indranie Pétiaye (Réunion la 1ère)
© Indranie Pétiaye (Réunion la 1ère)
 

Un week-end de célébration

A l’occasion de ce 50ème anniversaire, le nouveau belvédère EDF a pu être inauguré, ainsi qu’une plaque commémorative. Les festivités se poursuivent jusqu’à demain, dimanche 30 juin. Stands et animations attendent les visiteurs.

A noter, la Route de Takamaka, RD53, à Saint-Benoît est fermée à la circulation au niveau du village Nature de Takamaka, spécialement aménagé pour l’occasion au PR12, jusqu’à dimanche 30 juin à 20h. Des navettes permettent de rejoindre le belvédère.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play