Saint-Denis : une femme décède dans un incendie à Deux-Canons

faits divers
Le feu a pris dans cet appartement de la résidence ©Harini Mardaye
Dans la nuit de samedi à dimanche, le feu a pris dans une résidence du chef-lieu, rue Stanislas Gimart. Une femme est restée prisonnière des flammes. Il n'y a pas eu d'alarme incendie dans les parties communes de l'immeuble, puisqu'elle ne fonctionne plus, selon plusieurs locataires.

Samedi soir vers 23h, les locataires d'un appartement du premier étage d'une résidence privée, dans le quartier des Deux-Canons, sont réveillés par leur détecteur de fumée. De la fumée sort du logement qui se trouve juste en dessous de leur appartement. Ils préviennent alors les secours et tentent de déclencher l'alarme incendie dans les couloirs et forcer la porte du logement situé en rez-de-chaussée. Sans succès.

A l'arrivée des pompiers, plus d'une quarantaine de personnes sont évacuées, le temps de l'intervention.

La locataire du logement, une femme d'une cinquantaine d'années, est décédée, carbonisée. Elle vivait seule avec ses animaux.

Une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes exactes et les circonstances du décès. Mais selon les premiers éléments, l'incendie serait parti du lit de la victime. Le feu n'a touché qu'un seul appartement dans cet immeuble qui en comporte une centaine.

Ce dimanche matin, les résidents déplorent l'absence d'une alarme incendie dans les parties communes de leur immeuble. Aucune ne fonctionne. Il y a trois ans environ, un autre incendie parti du tableau électrique, avait soulevé le même problème. L'alarme incendie générale n'avait pas fonctionné.

Regardez le reportage de Réunion la 1ère :

Saint-Denis : un incendie meurtrier en pleine nuit