Cancer colorectal : une matinée dédiée à la prévention et au dépistage au CHU de Saint-Denis

cancer saint-denis
Prévention et dépistage du cancer colorectal au CHU de La Réunion
Connaissez-vous "Léon le colon" ? Il s'agit d'une structure gonflable d'une longueur de 12 mètres représentant l'intérieur du côlon ©Nakia Dany
Une action de sensibilisation a lieu ce mardi au CHU de Saint-Denis sur le cancer colorectal. Ce mal touche chaque année plus de 300 personnes à La Réunion et est responsable d'environ 100 décès par an. Un nouveau test plus simple et plus rapide peut désormais être réalisé à domicile

Pour clôturer ce mois de mars dédié à la prévention et au dépistage du cancer colorectal, la Ligue contre le cancer, le réseau Oncorun et le Centre régional de coordination des dépistages des cancers donne rendez-vous au public sur le parvis du CHU de Bellepierre ce mardi 29 mars jusqu'à midi.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Cancer colorectal : dépister pour sauver

A la découverte de "Léon le colon"

A l'entrée du centre hospitalier dionysien, impossible de rater "Léon le colon", une structure gonflable représentant l'intérieur du côlon qui a été installée pour l'occasion. Au travers de la "visite" de ce côlon géant et des informations pédagogiques proposées sur les stands, l'objectif pour les organisateurs est de sensibiliser le plus grand nombre et d'inciter les personnes concernées à faire un dépistage du cancer du côlon.

Prévention et dépistage du cancer colorectal au CHU de La Réunion
La visite de "Léon le côlon" et les stands d'informations ont pour but de sensibiliser le plus grand nombre sur l'importance du dépistage. ©Nakia Dany

Une guérison dans 9 cas sur 10

Le cancer colorectal touche chaque année plus de 300 personnes à La Réunion, dont environ 163 hommes et 136 femmes, selon les chiffres fournis par les partenaires réunionnais de prévention.

Il est aussi responsable d'environ 100 décès par an. Et pourtant, s'il est détecté tôt, le cancer colorectal peut être soigné et guéri dans 9 cas sur 10. Pour se faire dépister, il suffit de réaliser un test immunologique. Ce test de recherche de sang caché dans les selles est rapide et efficace.

Un dépistage tous les deux ans dès 50 ans

Qui sont concernés ? Les femmes et les hommes âgés de 50 à 74 ans. Tous les deux ans, ces derniers reçoivent un courrier du Centre régional de coordination des dépistages des cancers qu'ils doivent présenter à leur médecin généraliste. C'est ce dernier qui leur délivre le test de dépistage.

Un test livrable aussi à domicile

Mais depuis le 1er mars, il est également possible de se faire livrer le test directement à domicile, et cela toujours gratuitement. Il suffit de s’identifier en ligne sur le site de l’Assurance maladie (monkit.depistage-colorectal.fr) et de répondre à quelques questions, et, en l’absence de risque particulier, de commander le test pour le recevoir chez soi. 

Ce matin, les organisateurs offrent l'opportunité au public de réaliser un bilan de santé avec la possibilité également de se faire dépister pour le cancer du sein et de l'utérus.

Prévention et dépistage du cancer colorectal au CHU de La Réunion
Une matinée de prévention sur le dépistage du cancer colorectal au CHU de La Réunion ©Nakia Dany