Covid-19 : les hôtels de La Réunion rouvrent progressivement leurs portes

tourisme saint-denis
Hotel Créolia vue aérienne
©Alix Catherine

La crise sanitaire a conduit à la fermeture de plusieurs hôtels à La Réunion, avec le retour des motifs impérieux et la mise en place d’autres mesures sanitaires strictes. Mais suite à l’assouplissement de ces restrictions, les établissements rouvrent progressivement leurs portes.

Les professionnels du tourisme, et en particulier les hôteliers, peuvent-ils espérer voir le bout du tunnel d’ici les vacances de juillet et août prochains ? Certains gérants n’ont pas eu d’autres choix que de mettre la clé sous la porte. D’autres ont dû temporairement fermer leur établissement et mettre leurs personnels en chômage partiel.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

La réouverture de l’hôtel Créolia

 

Mais ils ont récemment retrouvé espoir suite à l’annonce de la levée prochaine des motifs impérieux, d'ici le 9 juin. Leur situation reste fragile mais ils n’ont pas d’autres choix que de miser sur une réelle reprise de l’activité, avec en ligne de mire la clientèle métropolitaine à qui l’on fait les yeux doux, à coups de spots télévisés et radio, ou de panneaux 4x3.

Derniers préparatifs avant la réouverture de l'hôtel Créolia mai 2021
Derniers préparatifs avant la réouverture de l'hôtel Créolia ©Alix Catherine

Les petits plats dans les grands

Certains des établissements qui ont pu rester ouverts ont pu garder la tête hors de l’eau en se tournant davantage vers la clientèle locale. Les autres rouvrent progressivement leurs portes. C’est le cas de l’hôtel Créolia, à Mongtaillard.

L’établissement dionysien est resté fermé un mois. Une décision mûrement réfléchie étant donnée la nature de sa clientèle : des femmes et des hommes d’affaires faisant le voyage depuis l’Hexagone. Pour autant, ses gérants ont mis à profit cette crise sans précédent pour déployer un plan de rénovation d’un montant de 4 millions d’euros.

Fermé pour cause de crise... et de rénovation

Au total, une quarantaine de chambres ont été refaites sur les 108 que compte l’hôtel. Pour sa réouverture ce vendredi 28 mai, tout le personnel est sur le pont, à l’écoute des dernières directives de Nadine Bayart, la gouvernante.

Pour Pascal Turonnet, le directeur général du Créolia, il s’agissait de "ressortir plus fort et de ne pas se lamenter sur la crise sanitaire". Avec la réouverture des restaurants en terrasse, l’hôtel peut déjà espérer revoir une partie de sa clientèle à l’heure du déjeuner et du dîner. D’ailleurs, pour la fête des mères, ce dimanche, le restaurant affiche complet.

"Il faudra au minimum six mois voire plus pour tout faire repartir, estime Pascal Turonnet. En tout cas, j’espère qu’en 2022, tout cela sera derrière nous…" Le responsable espère retrouver à nouveau des taux d’occupation de plus de 70% pour son établissement.

Derniers préparatifs avant la réouverture de l'hôtel Créolia 2
©Alix Catherine