réunion
info locale

Cyrille Melchior confirme la reprise en charge du RSA par l'Etat

économie saint-denis
Cyrille Melchior
©Imaz Press
Il aura fallu attendre le dernier jour de la visite d'Annick Girardin pour obtenir une annonce concrète. La ministre des Outre-mer a annoncé que le gouvernement était favorable à une recentralisation du RSA, comme en Guyane et à Mayotte. Une avancée majeure pour le président du Département. 
 
Cela fait une dizaine d'années que le Département demande à l'Etat de récupérer la gestion et le financement du RSA. Son président, Cyrille Melchior avait plaidé en ce sens à l'Élysée en février dernier, lors du Grand débat. C'est désormais confirmé.

A La Réunion, 97 000 personnes sont bénéficiaires du RSA, soit environ 225 000 personnes concernées.
En 2018, l'enveloppe allouée par l'Etat à cette aide stagne à 450 millions d'euros. Ce montant a été décidé lors de la mise en place du Revenu minium d'insertion (RMI, ancêtre du RSA) en décembre 1988. Mais voilà, le montant annuel du RSA l'an passé dépassait les 600 millions d'euros. Ce qui rend la tâche de plus en plus compliquée pour la collectivité qui cumule désormais une dette d'un milliard d'euros. Lors d'une conférence de presse, ce mercredi, Cyrille Melchior a indiqué que " l’équilibre financier du département était mis en péril par l’augmentation du RSA, dont la dépense croît tous les ans de 35% ".

Avec la reprise en charge du RSA par l'Etat, le Département va pouvoir se recentrer sur ses missions d'aide sociale. C'est ce qu'a confirmé Annick Girardin, la ministre des Outre-mer. 
Reste à connaître de quelle manière cela va s'organiser. Une mission d'experts aura lieu prochainement à La Réunion pour le déterminer.

Le président du Département espère que le changement sera effectif au 1er janvier 2020.

Pour les bénéficiaires, rien ne va changer. Le montant du RSA sera toujours le même.


Reportage Sufati Toumbou-Dany et Florence Bouchou
Reportage ©Réunion La 1ère
Publicité