Gérald Darmanin visite le CHU Félix Guyon : pas de renforts annoncés pour les soignants, création d’une maternité et aucun retour du pass sanitaire à court terme

océan indien saint-denis
Gérald Darmanin au CHU de La Réunion
Gérald Darmanin au CHU de La Réunion ©Jean-Claude Toihir
Alors que le ministre délégué aux Outre-Mer, Jean-François Carenco s’est envolé ce vendredi 8 juillet, au soir, pour Paris après une journée de visite au pas de course, le ministre de l’Intérieur, lui, poursuit son agenda dans le département. Ce matin, Gérald Darmanin a visité le centre hospitalier Félix Guyon.

Aux alentours de 10h, le ministre de l’Intérieur s’est rendu dans les rampes de Bellepierre, précisément au centre hospitalier nord, Félix Guyon.

Avec à ses côtés, entre autre, Huguette Bello, présidente de Région, et Philippe Naillet, député de la 1ère circonscription, Gérald Darmanin a, dans un premier lieu, visité la plateforme d’appel du SDIS et du SAMU installé au CHU.

CHU de La Réunion
CHU de La Réunion ©Jean-Claude Toihir

Puis, il est allé à la rencontre du personnel soignant de l’établissement.

Une nouvelle maternité annoncée, mais pas de renforts pour les soignants et pas de pass sanitaire non plus

A l’issue de cette visite du CHU, le ministre de l’Intérieur a fait des annonces.

L’une d’entre elles concerne la création d’une nouvelle maternité au CHU Nord. L’enveloppe allouée à ce projet est de 85 millions d’euros.

Gérald Darmanin au CHU de La Réunion
Gérald Darmanin au CHU de La Réunion ©Jean-Claude Toihir

Après deux ans et demi de crise Covid, et avec un nombre de personnes atteintes par le virus qui repart à la hausse selon les dernières données des autorités de santé locales, le personnel soignant des hôpitaux réunionnais a été mis à rude épreuve. Pourtant, le ministre de l’Intérieur n’annonce pas un renfort supplémentaire, du moins pas dans l’immédiat.

Je viens sur le terrain, j’écoute avant de mettre les bœufs avant la charrue.

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur

Pas d’annonce également du côté de la crise sanitaire. Si des rumeurs évoquaient un retour du pass sanitaire avant la rentrée, il n’en est rien pour le ministre de l’Intérieur qui appelle, plutôt, "aux respects des geste barrière et au port du masque."