Incendie à Montgaillard : la maire de Saint-Denis exige un relogement pérenne des familles sinistrées

logement saint-denis
Incendie d'un immeuble à Montgaillard - Saint-Denis
©Hermione Razafinarivo
Du relogement d’urgence à un relogement pérenne. La maire de Saint-Denis s’engage à répondre aux demandes des familles sinistrées de l’incendie de la résidence Marina à Montgaillard, et met la pression sur les bailleurs sociaux.

10 jours après le tragique incendie de l’immeuble Marina dans le quartier de Montgaillard à Saint-Denis, le bailleur social de la résidence, la SIDR, a fait le point hier matin, mardi 21 décembre, sur la situation des sinistrés.

Un drame qui a fait cinq victimes, une femme et quatre enfants, ont perdu la vie dans ce drame, et plus d’une centaine de familles sinistrées.

Les familles ont été relogées, certaines provisoirement

Thierry Ouillon, le directeur général de la SIDR, a indiqué que toutes les familles ont bien été relogées. Sur les 103 familles, 30 d’entre elles ont pu retrouver leur appartement à la résidence Marina. Les autres ont été installées dans des logements mis à disposition par différents bailleurs sociaux.

Ainsi 67 familles bénéficient d’un bail temporaire, 5 se trouvent dans des logements d’urgence, une famille est à l’hôpital et 10 sont logées chez des proches.

Les attributions seront pérennes pour certains locataires, pour d’autres, d’autres propositions de logement seront faites dans les prochaines semaines, a précisé Thierry Ouillon.

La maire de Saint-Denis met la pression aux bailleurs sociaux

Un objectif partagé par la maire de la commune. Ce mercredi 22 décembre, la maire de Saint-Denis, Ericka Bareigts, a pris la parole pour "mettre la pression" sur les bailleurs sociaux. " Il n’y a plus de négociation sur le temps, il faut une exécution immédiate ", a déclaré Ericka Bareigts.

Elle veut que les familles bénéficient d’un logement définitif à Saint-Denis. Cinq familles sinistrées sont actuellement relogées à Sainte-Marie, faute de disponibilités dans le chef-lieu. Pour leur garantir un toit, la maire de Saint-Denis veut que la municipalité fasse partie des commissions d’attribution des bailleurs sociaux, pour avoir un droit de regard sur les dossiers.

" Trop d’appartements échappent aux Dionysiens, au profit d’habitants originaires d’autres communes de l’île ", déplore l’édile. Ericka Bareigts souhaite une priorité aux Dionysiens, 30% des logements étant attribués à des locataires venant d’autres communes.  

Nettoyer et sécuriser la résidence Marina

L’urgence est d’abord de nettoyer la résidence Marina, qui a brûlé, pour que les familles qui y sont retournées vivent sereinement. Une intervention est prévue demain, jeudi 23 décembre, a indiqué CDC Habitat.

La maire de Saint-Denis exige aussi la mobilisation d’une équipe de BTP spécialisée pour sécuriser la résidence, en enlevant par exemple les tôles abimées ou autres. Comme la filière est en congés à La Réunion, Ericka Bareigts demande à CDC Habitat d’envoyer des entreprises métropolitaines au plus vite si cela est nécessaire.