Le maire de la Plaine-des-Palmistes va conserver l’église Sainte-Agathe

religion saint-denis
Plaine-des-Palmistes église Sainte-Agathe 110319
©Michelle Bertil
A la Plaine-des-Palmistes, la nouvelle municipalité a décidé de conserver l’Eglise Sainte-Agathe à sa place actuelle. Elle devrait toutefois être réhabilitée voir agrandie. L’ancienne municipalité avait proposé de la raser provoquant l’émotion des fidèles.
Quelques semaines après son élection, le maire de la Plaine-des-Palmistes, Johnny Payet annonce qu’il souhaite conserver l’église Sainte-Agathe.
 

"L’Eglise restera"

"Aujourd’hui, nous sommes en phase avec l’Evêché et son comité technique qui connaît le bâtiment, explique Johnny Payet. Nous sommes à l’écoute des membres de la paroisse, des fidèles et des habitants pour décider de ce qu’il faut faire : réparer ou agrandir l’église. Dans tous les cas, l’église restera ici au centre du village".

Le nouveau maire de la Plaine-des Palmistes tient à cet édifice dans lequel il était enfant de cœur en 1975. "C’est le cœur des Palmiplainois", assure-t-il. Venu à l’Eglise ce matin, Jean-Pierre est rassuré : "c’est une bonne nouvelle qu’elle soit conservée. Elle fait partie de la Plaine-des-Palmiste et il aurait été dommage de raser une si belle église".

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :
 

Raser l’église ?

Erigée dans les années 1970, en plein centre-ville, l’église Sainte-Agathe est un bâtiment communal. Son devenir divise la Plaine-des-Palmistes depuis plusieurs mois. L’ancienne équipe municipale avait commandé une étude proposant de démolir la paroisse pour en reconstruire une autre.

L’idée avait provoqué l’émotion des fidèles et surtout du curé de Sainte-Agathe. En mars 2019, Stanislaw Swierk s’était exprimé en plein conseil municipal pour dénoncer cette étude qu’il juge comme de "l’argent gaspillé". Le dossier de la reconstruction de Sainte-Agathe avait finalement été rejeté au conseil municipal de l’ancienne majorité.
 

Un risque d'effondrement

L’Eglise Sainte-Agathe présente des fragilités. La nouvelle municipalité veut réaliser une nouvelle étude sur l’état du bâtiment. "Nous avons pris en compte trois rapports établis par différents experts, explique Johan Doro, adjoint délégué aux travaux, aux infrastructures et à l’environnement. Il y avait avant un autel au centre de l’édifice qui servait d’ancrage pour les pilonnes de l’église. Cet autel a été détruit en 2012 et depuis les pilonnes semblent s'écarter". La solidité du bâtiment est menacée.

"Nous voulons garder l’église, mais il y a un risque d’effondrement éventuel de l’église qui plane et que nous prenons en compte", assure-t-il. Reste à savoir aujourd'hui, quels seront les travaux à effectuer pour maintenir l'édifice debout ?

L’Eglise Sainte-Agathe a été conçue pour 3 500 habitants et aujourd’hui la commune en compte 7 000. "Si nous travaillons sur un agrandissement, nous nous projetterons sur l’avenir avec une capacité de 15 ou 16 000 fidèles", assure le maire, Johnny Payet.