réunion
info locale

Rapport de la CRC : Gilbert Annette donne sa version

politique saint-denis
Gilbert Annette 210619
©Imaz Press Réunion / RB
Epinglé par la Chambre Régionale des Comptes pour sa gestion financière de la commune, le maire de Saint-Denis tient à apporter sa version des faits. Gilbert Annette a répondu ce vendredi devant la presse. Il ne se dit pas inquiet de l'enquête ouverte par le procureur à ce sujet.
Avec le rapport de la Chambre Régional des Comptes inscrit à l'ordre du jour, le conseil municipal de Saint-Denis promet d'être animé demain matin, samedi 22 juin. Ce rapport, dont nos confrères du JIR ont publié des extraits en début de semaine, épingle la gestion du chef-lieu dans plusieurs domaines.

Il fait notamment état de soupçons de détournement d'argent public causés par le surdimensionnement du cabinet du maire. Sur ce point, il s'agit simplement d'une erreur administrative qui n'a aucune incidence sur les finances de la commune, affirme le maire du chef-lieu. L'enquête ouverte par le procureur à ce sujet n'effraie d'ailleurs pas Gilbert Annette, qui clame haut et fort qu'il n'y a aucun détournement à la mairie de Saint-Denis.

Outre cette histoire de cabinet, la Chambre Régionale des Comptes, la CRC, note l'embauche de proches du maire.
 

" Oui, sur 3 000 agents, il y a trois membres de ma famille. Ils étaient au chômage, ils ont postulé et comme leur profil correspondait à celui requis, ils ont été recrutés ", expliquait ce vendredi 21 juin Gilbert Annette à l’occasion d’une conférence de presse.


S'agissant de son épouse, Gilbert Annette a tenu à rappeler qu'il ne l'avait pas embauché puisqu'elle était déjà agent communale lors de leur rencontre.

Selon le maire de Saint-Denis, ses services ont déjà mis en place la moitié des préconisations formulées par la CRC. Et le reste suivra, poursuit l'élu.

Sur d'autres points soulevés dans le rapport, il y a litige entre la mairie dionysienne et la Chambre. C'est le cas sur le statut des agents. Gilbert Annette revendique sa politique qui vise à limiter le nombre de fonctionnaires territoriaux. Le maire préfère en effet recruter plus d'agents et leur accorder 10% de salaire en plus que leurs homologues métropolitains au titre de la vie chère.

Même positionnement concernant la cantine gratuite pour tous. Gilbert Annette veut maintenir ce dispositif mis en place progressivement depuis 2014, afin de tenir cette promesse de campagne, mais aussi au nom de la justice sociale, compte-tenu du nombre élevé de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté. 
 
Publicité