Saint-Denis : l’ancienne prison Juliette Dodu ne sera pas démolie

justice saint-denis
Prison Juliette Dodu en vente
©DR
L’ancienne prison Juliette Dodu ne sera finalement pas démolie. C’est la décision prise par le tribunal administratif, de Saint-Denis en début de semaine. Il a approuvé le recours de l’association Kartié Libre qui se positionnait contre la démolition du bâtiment.
Au centre-ville de Saint-Denis, l’ancienne prison Juliette Dodu ne sera finalement pas rasée. Le tribunal administratif de Saint-Denis reconnaît la valeur patrimoniale, architecturale et mémorial de ces bâtiments.

Après une audience le 31 août dernier, le tribunal a décidé, cette semaine, d’approuver le recours déposé par l’association Kartié Libre Mémoire et Patrimoine Océan Indien contre le permis de démolir une partie de l’ancienne prison Juliette Dodu. L’association tiendra une conférence de presse lundi pour réagir.

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :
©reunion
 

Monument commémoratif ?

Depuis des mois, le tribunal se penchait sur la démolition de ces bâtiments datant des 18e et 19e siècle et témoignant de l’histoire carcérale de l’île, notamment durant l’époque coloniale. Le conflit opposait l’association Kartié Libre Mémoire et Patrimoine Océan Indien à la SHLMR qui souhaitait y bâtir des logements sociaux.

En 2019, la prison avait été inscrite au titre des monuments historiques. L’année dernière, Gilbert Annette, l’ancien maire de Saint-Denis, avait affirmé que Juliette Dodu était un des trois sites historiques, fondateurs du chef-lieu. Il souhaitait rénover la prison pour la transformer en un site à visée commémorative.
 

Des logements sociaux en projet

Pourtant en 2013, la SHLMR avait remporté l’appel d’offres lancé par l’Etat pour construire une cinquantaine de logements sociaux dans l’enceinte de l’ancienne prison. L’ancienne prison sera finalement sauvée du projet de démolition et de construction de logements sociaux prévus par la SHLMR.

L’association Kartié Libre Mémoire et Patrimoine Océan Indien se battait depuis des années pour la préservation de ce lieu.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live