Saint-Denis : le premier pylône du téléphérique Chaudron – Bois de Nèfles est posé, le chantier doit se terminer mi-2021

transports saint-denis
Visite du chantier du téléphérique. Station Bancoul
©Christelle Floricourt
Le premier des 26 pylônes du téléphérique urbain de la Cinor, à Saint-Denis, a été posé ce lundi 10 août. Ce nouveau mode de transport va permettre de rallier le Chaudron, à Bois de Nèfles d’ici mi-2021.
Le levage du premier pylône du téléphérique urbain de la Cinor a eu lieu, ce lundi 10 août, à Saint-Denis. Ce nouveau mode de transport desservira cinq stations entre Chaudron et le Moufia. Le pylône n°26 est le premier à être posé, mais il s’agit en réalité du dernier de la ligne de téléphérique. Il se situe au terminus de la station Bois de Nèfles. Ce matin, son levage a eu lieu en présence de la maire de Siant-Denis, Ericka Bareigts, et du président de la Cinor, Maurice Gironcel.

Destinée à désengorger le trafic routier, cette future liaison s’étendra sur 2,7 km. "Les cabines défileront toutes les 30 secondes en boucle depuis le Chaudron, il y aura 46 cabines sur la ligne", explique Mickaël Nacivet, chef de projet téléphérique à la Cinor.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :
 

6 000 voyageurs par jour

Cette première ligne du téléphérique devrait accueillir 6 000 voyageurs par jour. Les travaux ont repris en mai, après le déconfinement, et la mise en service est prévue pour le milieu de l’année prochaine. Les passagers mettront alors 15 minutes pour rallier le Chaudron à Bois de Nèfle.

"C’est une innovation sociale et technique, assure Ericka Bareigts, la maire de Saint-Denis. Nous espérons être une source d’inspiration pour d’autres territoires. De nombreux territoires de La Réunion se composent d’une tranche littoral et de montagnes".

Pour le président de la Cinor, Maurice Gironel, ce premier téléphérique urbain dans le chef-lieu est un mode de transport "complémentaire, pour les territoires de Sainte-Marie et Sainte-Suzanne".
 

Un téléphérique entre La Montagne et Bellepierre

Un deuxième téléphérique urbain est prévu dans le chef-lieu pour relier La Montagne à Bellepierre. D’une longueur de 1,3km, il doit permettre de sécuriser et de fluidifier la route de La Montagne empruntée quotidiennement par plus de 12 000 véhicules. Ce second téléphérique devrait être opérationnel en 2023.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live