publicité

Téléphérique urbain des Hauts de St-Denis : l’enquête publique est ouverte

Le public est invité à donner son avis sur le projet de création d’une ligne de transport collectif urbain par câble aérien entre les secteurs Chaudron-Moufia-Bois de Nèfles. L’enquête publique a démarré le 3 décembre dernier.
 

  • Par Annabelle Boyer
  • Publié le , mis à jour le
Se déplacer entre les quartiers du Chaudron et de Bois-de-Nèfles en passant par le Moufia via les airs sera peut-être bientôt possible. C’est le projet proposé par la Communauté Intercommunale du Nord de la Réunion (CINOR) comme alternative à l’utilisation des véhicules particuliers. Une liaison de 2,5 kilomètres qui offrirait un gain de temps considérable et permettrait de désengorger les axes routiers autour de St-Denis, souvent saturés par les embouteillages. L’infrastructure serait une première de ce type à La Réunion et Outre-mer.
 

Premiers coups de pioche en 2019

Si tout va bien, les premiers coups de pioche sont attendus en 2019 pour une mise en service un an plus tard. Mais avant cela et en application des codes de l'expropriation pour cause d'utilité publique, des transports et de l'environnement, une enquête publique relative au projet est lancée depuis le 3 décembre dernier et sera ouverte pendant trente-deux jours consécutifs, avant clôture le 3 janvier 2019.

Une enquête qui prend en compte :

- la déclaration d’utilité publique avec étude d’impact des acquisitions et travaux nécessaires au projet
- la cessibilité des terrains nécessaire à la réalisation des travaux, 
- l’établissement des servitudes d’utilité publique de survol, ainsi que des passages et implantations des dispositifs de faible ampleur destinés à la sécurité.

Des consultations sont proposées sous forme de réunion à la mairie de St-Denis mais aussi dans les mairies annexes du Chaudron, du Moufia et de Bois-de-Nèfles, quartiers concernés par le projet.

Une fois l’enquête terminée, le commissaire chargé de piloter l’opération aura un mois pour formuler un avis.
 

Téléphérique Chaudron – Moufia – Bois-de-Nèfles en chiffres

- 2,5 kilomètres de tracé
- moins de 15 minutes pour rallier Chaudron à Bois-de-Nèfles
- 6 000 voyageurs chaque jour
- 5 stations
- 46 cabines de 10 places chacune
- 45 millions d’euros d’investissement
 

Une seconde ligne à l’étude entre Bellepierre et La Montagne

Deux lignes de téléphériques sont aujourd’hui en projet. Si la première entre dans le concret, l’autre, entre les quartiers de Bellepierre et de La Montagne, est encore en phase d’étude. L’objectif, là encore, étant de diminuer les déplacements sur la RD 41 déjà saturée. Une liaison téléphérique permettrait aux 3000 visiteurs attendus chaque jour de relier les deux points en moins de 5 minutes.

Le reportage de Rahabia Issa et Jean-Claude Toihir.
Projet téléphérique, enquête publique
Reportage  -  Réunion La 1ère  -  Rahabia Issa et Jean-Claude Toihir

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play