Une marche blanche à Saint-Denis à la mémoire de Jay et "tous les opprimés de la communauté LGBT"

éducation saint-denis
Marche blanche Jay
©Laurent Figon
Une marche blanche s'est tenue, ce samedi 11 décembre, à Saint-Denis, à la mémoire de Jay. Agé de 16 ans, et victime de harcèlement scolaire, ce jeune réunionnais transgenre s'est suicidé en septembre dernier.

Parce qu’il était différent, il était harcelé. Un acharnement verbal et physique. Agé de 16 ans, Jay s'est suicidé le 3 septembre dernier. Une marche blanche s'est tenue, ce samedi 11 décembre, à Saint-Denis, pour rendre hommage à Jay, et à "tous les opprimés de la communauté LGBT". Les manifestants ont quitté le Jardin de l’Etat pour rejoindre le parc de la Trinité.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Une marche blanche à Saint-Denis à la mémoire de Jay et "tous les opprimés de la communauté LGBT". Reportage

 

"Un enfant formidable"

Cette marche était organisée à l'initiative des parents de Jay. "Je suis touchée de voir toutes ces personnes participer à cette marche en mémoire de notre enfant", confie Christine Hoarau, la maman de Jay.

Nous voulons sensibiliser au fait que la discrimination peut pousser à des actes irrémédiables, nous sommes tous acteurs.

Maman de Jay

 

Fabrice Hoarau, le papa de Jay, espère aussi que "cette marche permettra à certains de réaliser les difficultés des parents lorsque leurs enfants subissent harcèlement et discrimination". "Jay était un enfant formidable", ajoute sa maman.

Marche blanche Jay
©Laurent Figon

 

"Toujours des personnes pour juger"

"Cela ne doit plus se reproduire, les individus trans doivent être mieux accompagnés dans notre société", rappelle Samuel Perche-Jeannet, président de l'association "Requeer".

Marche blanche Jay
©Laurent Figon

 

Dans le cortège, des jeunes sont aussi venus soutenir cette famille et défendre la communauté LGBT. "Il y a toujours des personnes pour nous juger, c'est difficile, mais on sait que notre entourage et d'autres personnes sont là pour nous", explique Christina.

Tous ceux qui acceptent, nous permettent de continuer et de vivre comme un humain normal.

Anaëlle

 

Cette marche était soutenue par l’association OriZon qui lutte contre les discriminations des LGBT, le sexisme et les violences physiques et psychiques. 

 

La semaine Requeer

L’artiste et militant Brandon Gercara a participé à cette marche blanche ce matin. Il était l'invité du journal de Réunion La 1ère. "Nous devons former une famille pour se protéger de la haine", a-t-il déclaré. Brandon Gercara revient aussi sur la semaine Requeer qui se tient en ce moment à La Réunion.

Regardez son interview ci-dessous : 

Brandon Gercara : contre l'homophobie, l'heure de changer les regards