réunion
info locale

A Saint-Joseph, des Gilets Jaunes ont passé le réveillon de Noël sur un rond-point

social saint-joseph
A Saint-Joseph, des Gilets Jaunes ont passé le réveillon de Noël sur le rond-point de Manapany.
A Saint-Joseph, des Gilets Jaunes ont passé le réveillon de Noël sur le rond-point de Manapany. ©Réunion La 1ère
Comme partout en France, à Saint-Joseph dans le sud de La Réunion, des Gilets Jaunes ont décidé de rester, durant la nuit de Noël, sur le campement de leur rond-point de Manapany. Reportage.
Il y a ceux qui ont décidé de faire une pause pour fêter Noël en famille. Et les irréductibles, qui n'ont pas voulu laisser leur campement. Partout en France, des Gilets Jaunes ont passé le réveillon du 24 décembre sur les ronds-points qu'ils occupent depuis plus d'un mois.
 

Bonne ambiance

A Saint-Joseph dans le sud, des Gilets Jaunes sont installés sur le rond-point de Manapany. Ils y ont passé un réveillon de Noël comme à la case. Dans leur abris de fortune, il y a chambre, salle à manger et cuisine. Depuis une semaine, ils sont une poignée à camper ici. A minuit, ils étaient quelques uns à s’y souhaiter un "Joyeux Noël". D’autres, les ont rejoints après leur repas familial. "Il y avait pas mal de monde, j’étais étonné, remarque Damien. Il y avait une très bonne ambiance, on s’est bien amusé avec mes collègues Gilets Jaunes".

Regardez le reportage de Jacques Payet et Laurent Pirotte : 
©reunion
 

Pas de barrage

A Manapany, pas de barrage, ni de blocage, juste une présence. L’objectif pour eux est de ne pas pénaliser la population. Pour autant, ces Gilets Jaunes se disent déterminés. Ils ne sont pas satisfaits des annonces nationales et locales.
 

"On a toujours les miettes"

"On a toujours les miettes, déplore l’un d’eux. Des corps de métiers, comme la police, ont eu ce qu’ils ont demandé, nous nous sommes là depuis deux mois et nous n'avons rien".

A Saint-Joseph, ces Gilets Jaunes poursuivent leur combat et demandent un référendum d’initiative populaire. En quelques jours, ils ont rassemblé près de 3000 signatures en faveur de ce référendum.  
 
Publicité