Saint-Leu : le soigneur du centre Kelonia arrête sa grève de la faim

grève saint-leu
Bernardin Ouaratta arrête sa grève de la faim
Bernardin Ouaratta a reçu le soutien de ses collègues de Kélonia ©DR
Le technicien-soigneur du centre Kelonia a mis fin à sa grève de la faim entamée le samedi 26 mars. L'homme qui réclamait le paiement des heures supplémentaires réalisées lors du passage des cyclones Batsiraï et Emnati a obtenu satisfaction après avoir rencontré la direction lundi.

Bernardin Ouaratta n'est plus en grève de la faim. Le technicien-soigneur du centre Kelonia indique avoir obtenu gain de cause après avoir rencontré les responsables du centre de soins pour tortues marines hier, lundi 28 mars.

"La direction générale a majoré de 50% mes 16 heures de travail effectuées pendant les cyclones Batsirai et Emnati", explique-t-il. Il réclamait en effet le paiement des heures réalisées lors du passage des deux systèmes alors que le centre Kelonia, comme l'ensemble des musées régionaux de l'île, était fermé.

Trois jours de grève

"Avec les cyclones, tous les musées régionaux ont été fermés pendant cinq jours. Mais malgré la fermeture, on a dû continuer à travailler puisqu’il faut nourrir les animaux et leur apporter des soins", expliquait Bernardin Ouaratta à Réunion La 1ère, dimanche dernier.

Il déplorait une différence de traitement avec les salariés des autres musées régionaux qui avaient obtenu le maintien de leurs salaires pour les jours non travaillés à cause du passage des deux cyclones. Le soigneur confie à présent être soulagé à l'issue de cette grève qui aura durer trois jours.