Sixième jour de grève pour les salariés de Kélonia

social saint-leu
Le personnel de Kelonia est en grève depuis ce matin.
Le personnel de Kelonia est en grève depuis ce matin. ©Olivier Murat
La mobilisation des salariés de Kélonia se poursuit. Depuis 6 jours, le musée et centre de soins des tortues à Saint-Leu n’accueille plus de public. Un mouvement social est en cours, pour réclamer une revalorisation des salaires.

Depuis six jours, des banderoles sont installées devant le bâtiment de Kélonia à Saint-Leu. Les salariés du musée et centre de soins des tortues marines sont en grève. Leurs revendications portent sur une revalorisation des salaires et de meilleures conditions de travail.    

Six jours de grève et pas d’avancée

Vendredi dernier, une première réunion de négociation avec la direction n’a rien donné. Ce mardi 14 juin au matin, les grévistes souhaiteraient rencontrer Huguette Bello, la présidente de Région, collectivité dont dépend Kélonia.  

180 000 touristes ont visité le musée et centre de soins des tortues marines de La Réunion en 2019, faisant de Kélonia un des sites les plus fréquentés de l’île. Pour les 5 premiers mois de 2022, 80 000 visiteurs ont déjà franchi les portent du centre, affirme Annabelle, employée à la billetterie.    

Pour une juste rémunération

Selon elle, l’argent rentre mais pas dans les poches des salariés, qui estiment ne pas être rémunérés à leur juste valeur. Jérémy est soigneur animalier et s’est formé à Marseille pour devenir le 2ème plongeur professionnel nécessaire à la structure.  

Depuis que j’ai eu ma certification, j’ai rembrayé dans le boulot tout de suite. Là ça fait un an et demi que je plonge gratuitement pour Kélonia. Après avoir demandé à plusieurs reprises, je n’ai jamais eu de réponse.

Jérémy, soigneur animalier à Kélonia

Un kabar en attendant la présidente de Région

Pour Jean-Marie, soigneur animalier du centre depuis 14ans, cette situation dure " depuis que Kélonia a été absorbé par la SPL ".  Les salariés grévistes veulent que leurs droits soient reconnus. Ils attendent avec espoir la venue de la présidente de Région.  

Pour se faire entendre et sensibiliser le public à leur cause, les grévistes de Kélonia organisent un kabar tous les après-midi sur le site.