Surf : cinq zones d’expérimentation opérationnelles autorisées à Saint-Leu

surf saint-leu
surf saint-leu
©IPR

Le maire de Saint-Leu vient d'autoriser la création de 5 ZONEX sur sa commune. Un arrêté municipal a été pris en ce sens. Depuis 2013, la baignade et les activités nautiques sont interdites hors des lagons et zones protégées, par arrêté préfectoral.

Un arrêté municipal portant création de zones d’expérimentation opérationnelles, dites ZONEX, sur le spot de la Gauche et Saint-Leu et des spots de la Tortue, le Cimetière, la Pointe des Châteaux et la Passe du port, a été pris ce mardi 23 mars.

Chacune de ces 5 zones est délimitée par des points GPS. Leur gestion sera assurée par l’association Leu Tropical Surf Team, affiliée à la Fédération Française de Surf. Pourront y être pratiqués : le surf, le bodyboard, le bodysurf, le longboard ou encore le paddle-board.

Un système de flammes orange, rouge et noire

Une pratique qui ne pourra se faire que si une session sécurisée est ouverte. Les créneaux d’ouverture s’entende de 7h30 à 16h30 en été du 1er novembre au 30 avril et de 8h à 16h en hiver du 1er mai au 31 octobre. La ZONEX du spot de la Gauche de Saint-Leu sera prioritaire sur les 4 autres. A noter, la baignade reste interdite à l’intérieur des ZONEX.

Une flamme comprenant le pictogramme d’un surfeur en action sera hissée sur les postes : "orange" pour une session ouverte et "rouge" avec un surfeur barré pour le cas contraire. Une flamme "noire" avec un surfeur barré signifie qu’une présence ou une attaque de requin a été signalée.

Les mesures de surveillance et d’alerte, ainsi que les équipements spéciaux de réduction du risque requin, sont définis dans un protocole annexé à l’arrêté.

Sessions sécurisées et équipements individuels de protection

Les pratiquants pourront accéder au spot de surf, avec l’aval de l’association Leu Tropical Surf Team et sous réserve des protocoles en vigueur. Ils devront être en possession d’un équipement individuel de protection, émettant un champ électrique. Ils devront aussi être membre d’un des clubs affiliés à la Fédération française de surf.

Avant chaque ouverture de session sécurisée, une inspection de la zone devra être effectuée. La "Water Patrol" est chargée de sécuriser la ZONEX. Un dispositif de pêche préventive doit être positionné au large de la ZONEX, deux postes de secours, l’un terrestre et l’autre sur embarcation mouillée, doivent aussi se situer à proximité.  Une patrouille nautique de deux jet-skis et une maraude permanente complète le dispositif de sécurisation de la ZONEX.

L’expérimentation durera 18 mois, un bilan en sera ensuite fait. L’objectif fixé est le retour progressif à une situation générale de libre pratique des sports et loisirs de nature à La Réunion.

Vers une reprise du surf pour tous ?

Depuis 2013, la baignade et la pratique des activités nautiques utilisant la force motrice des vagues est interdite sauf dans les lagons et les espaces aménagés et surveillés hors lagons. Outre cet arrêté préfectoral, des programmes scientifiques et techniques ont été menés pour améliorer les connaissances et réduire le risque requin.

Après plusieurs années de polémiques, le préfet de La Réunion affirmait à la fin de l’année 2020 sa volonté de trouver un compromis pour une reprise de la pratique des activités nautiques. Le 5 novembre dernier, était annoncé le projet de lancement d’une zone d’expérimentation d’un dispositif sécurisée à Saint-Leu.  

Le partenariat entre la Réserve naturelle Marine et le centre Sécurité Requin a été renforcé pour permettre notamment la mutualisation des données et des agents des deux structures.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live