Rivière-Saint-Louis : 3g d'alcool par litre de sang à 9h30

sécurité saint-louis
20180222 Controle de vitesse
La palme, du triste sir, revient sans nul doute à un jeune conducteur contrôlé avec 3 m/gr d'alcool par litre de sang à 9 h 30 samedi matin. Que de dire, également, de ce dionysien circulant avec des plaques modifiées, ou de ce chauffard impliqué dans un accident roulant sans permis, ni assurance.
On ne change pas des habitudes payantes. Comme tous les dimanches matin, les gendarmes de l'Escadron Départemental de la Sécurité Routière (EDSR) étaient installés à la sortie des discothèques. Les militaires ont relevé 120 infractions. Parmi les contrevenants, 36 des usagers avaient bu plus que de raison et 17 ont été contrôlés positifs avec un taux délictuel. Les délinquants, de la route, se sont vu retirer leur permis de conduire immédiatement.

Fortement alcoolisé dès le matin ! 

Que dire de ce jeune conducteur de la Rivière-Saint-Louis ? Samedi matin, 9 h 30, les gendarmes décident de l'arrêter et lui demandent de se soumettre à un dépistage d'alcoolémie. L'éthylostest confirme leur doute que confirme le dépistage sanguin. Le jeune homme circulait avec 3 m/gr d'alcool par litre de sang. Il sera invité à venir s'expliquer prochainement devant le tribunal correctionnel. Son permis lui a été confisqué sur-le-champ et il risque de ne pas être autorisé à le repasser avant longtemps. 

Le responsable de l'accident n'a pas de permis et pas d'assurance 

Les policiers de Saint-Denis étaient également mobilisés pendant ce week-end. 34 fonctionnaires se sont relayés sur le bord des routes du chef-lieu pour assurer 10 contrôles. Le bilan est de 117 infractions relevées, 7 alcoolémies positives dont 4 dél-ctuelles. Deux usagers de la route se sont illustrés. Le premier circulait à bord d'une voiture immatriculée avec les plaques correspondant à une moto. Le second, impliqué dans un accident sur le boulevard Lancastel dimanche matin, circulait sans permis, ni assurance. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live