Une nouvelle opération de brûlage de la savane du Cap La Houssaye pour mieux la préserver

incendies saint-paul
Une opération de brûlage de la savane du Cap La Houssaye pour mieux la préserver
Une opération de brûlage de la savane du Cap La Houssaye pour mieux la préserver. ©Nakia Dany
La savane du Cap La Houssaye en feu, ce jeudi 2 septembre. Une opération de brûlage de huit hectares est organisée sur deux jours par le conservatoire du Littoral, en partenariat avec le SDIS 974. L’objectif : mieux préserver l’espace. Explications.

La savane du Cap La Houssaye est en feu, ce jeudi 2 septembre, mais pour la bonne cause. Une opération de brûlage est organisée sur deux jours par le conservatoire du Littoral, en partenariat avec le SDIS 974.

Sur place, la technique est précise. Les pompiers réalisent des pare-feux de trois mètres de largeur. Une trentaine de pompiers est mobilisée sur deux jours pour mettre en œuvre et surveiller le brûlage de huit hectares au cœur de la savane.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Opération de brûlage de la savane du Cap La Houssaye par les pompiers

 

Une action de préservation

Ce brûlage est indispensable à la préservation du site, explique le conservatoire du littoral. Depuis 20 ans, il mène différentes actions pour la protection du paysage exceptionnel de la savane du Cap La Houssaye.

Selon le conservatoire du Littoral, "une de ces actions consiste à restaurer et maintenir les pratiques traditionnelles de pastoralisme (cabris péi, boeufs moka) et de brûlage dirigé". "La combinaison du feu et du pâturage est une action prioritaire pour l’entretien du milieu herbacé et la gestion de l’expansion des espèces exotiques dont certaines sont envahissantes (Cassi, Acacia et Zepinar)", poursuit le conservatoire.

Opération brûlage dans la savane Cap Lahoussay
©Gaël Le Dantec

 

Ces opérations de brûlage de la Savane ont lieu chaque année depuis 2016 et sont autorisées par la réglementation préfectorale. Elles sont menées par la Cellule Brûlage Dirigé du SDIS 974.

La précédente opération de brûlage avait eu lieu le 17 août dernier, sur une zone de deux hectares.