Intempéries : une enveloppe de 400 000 euros pour les agriculteurs sinistrés du Sud Sauvage

agriculture saint-philippe
Intempéries sud sauvage agriculteurs août 2021
©Réunion la 1ère
Impactés par les intempéries de la fin du mois d’août, des agriculteurs du Sud Sauvage vont bénéficier d’un soutien financier du Département. Ce vendredi matin, des élus sont allés à leur rencontre à Basse-Vallée.

Le député Jean-Hugues Ratenon s’est rendu dans le Sud sauvage ce vendredi 17 septembre pour rencontre des agriculteurs de Saint-Philippe. Les planteurs ont été fortement impactés par les fortes pluies du 28 août dernier. Depuis l’Assemblée nationale, il leur avait apporté son soutien.

Le Département, la Région et les syndicats agricoles étaient également présents pour cette visite dans les Hauts de Basse-Vallée.

Une enveloppe de 400 000 euros

Le député a salué l’aide accordée par le Conseil départemental mercredi dernier, en commission permanente. Une enveloppe de 400 000 euros a ainsi été votée pour accompagner 41 agriculteurs et remettre en état 32 chemins.

D’importants dégâts

Les suites de ces fortes pluies se font encore ressentir. Impossible d’accéder aux champs avec son 4X4 pour Idriss Métro, qui a pris du retard sur ses livraisons de cannes. Ce planteur est aussi un gîteur, qui cultive aussi des fleurs et des agrumes.

Il avait déjà dû remettre en état ses chemins agricoles en avril dernier, après un autre épisode de fortes pluies.

Intempéries sud sauvage Idriss métro agriculteur de basse vallée 170921
Idriss Métro, un agriculteur de Basse-Vallée impacté pour la deuxième fois par les fortes pluies. ©Sophie Person

Une solution globale

Le responsable de la cellule d’accompagnement des agriculteurs était présent lors de la visite ce vendredi matin. Il estime qu’il faut réfléchir à une solution globale pour ces épisodes de fortes pluies à Saint-Philippe et qu’il est possible de mobiliser des fonds européen.

Pour cela, il faudrait que tout le monde continue de s’en préoccuper, maintenant que le soleil est revenu, considère-t-il.