publicité

Sakifo

rss

Risofé : Ti Fock, et la magie opère

Du haut de ses 35 ans de carrière, Ti Fock n’a pas perdu le goût du partage et il le prouve aujourd’hui encore. Sur la jetée de Terre-Sainte à Saint-Pierre, l’artiste a su s’inscrire dans l’esprit de l’incontournable Risofé du dimanche matin au Sakifo, pour un show toujours envoûtant.

© Lise Hourdel (Réunion la 1ère)
© Lise Hourdel (Réunion la 1ère)
  • Par Lise Hourdel
  • Publié le , mis à jour le
Nombreux sont ceux qui ne rateraient pour rien au monde le Risofé du dimanche matin. Rendez-vous désormais incontournable du Sakifo, il est l’occasion pour tous de profiter de l’évènement qui s’installe 3 jours par an dans la ville sudiste de Saint-Pierre.

Un concert gratuit, dans un cadre inédit, qui se savoure une barquette de riz chauffé ou de sosso maïs à la main, accompagnée bien sûr de sa saucisse pété ou de la morue.
 
© Lise Hourdel (Réunion la 1ère)
© Lise Hourdel (Réunion la 1ère)
 

Le Risofé, La Réunion

Le rendez-vous est apprécié parce qu’il est "authentique", diront certains. Le lieu d’abord, avec cette scène délocalisée en plein cœur du quartier pêcheur de Terre-Sainte à Saint-Pierre, et puis ce riz chauffé cuisiné par l’association des femmes de pêcheurs de Terre-Sainte, qui depuis l’aube, et bien avant encore, préparent des dizaines de repas.
Lambians risofé
La mer en toile de fond et puis, la musique bien sûr. Les grands artistes réunionnais se produisent sur cette scène pour des sets de plus de 2 heures. Un long moment de partage avec le public, qui vient ainsi revivre les grands moments de la musque péi. Ce dimanche 8 juin, c’est Ti Fock qui œuvrait. En digne chef d’orchestre qu’il est, cet avant-gardiste de toujours a offert un show puissant et envoûtant.
 

Ti Fock, 35 ans de carrières

Section cuivre à l’appui, Ti Fock et sa formation sont revenus sur 35 ans de carrière. Le public a ainsi pu retrouver des morceaux bien connus comme " Bweo " ou " Mafat ", composés par Ti Fock et dont l’auteur n’est autre que Danyel Waro, ou encore " Doker ". C’est d’ailleurs sur ce titre que s’est achevée la première partie du concert, assurée par les musiciens de l’Ecole de musique de Saint-Pierre emmenés par Laurent Robert et Jim Sélesta, rejoins sur scène par Ti Fock et son kayamb.
Sakifo 2019 : le Risofé de Ti Fock
La suite a été à l’image de l’homme, généreuse, exigeante et riche. Le Saint-Paulois, est un travailleur acharné, toujours à la recherche de nouveaux sons, de nouvelles sensations. Il est d’ailleurs l’un des premiers à avoir été dans une démarche d’exportation dès 1984, rappelle Jérôme Galabert, le patron du Sakifo. Il est aussi l’un des premiers artistes réunionnais à avoir signé avec un label national.

Pour Jérôme Galabert, ce risofé est l’occasion de rendre hommage à ce grand Monsieur de la musique réunionnaise, à ce précurseur du maloya fusion. Cet artiste qui a parfois pu susciter étonnement et scepticisme il y a quelques années de cela et aujourd’hui reconnu de tous comme un avant-gardiste majeur de la musique réunionnaise.

Ce dimanche matin, Ti Fock a montré qu’il était toujours là. Au final, c’est riche, c’est carré et ça groove. Bref, le charme a opéré.
 
© Lise Hourdel (Réunion la 1ère)
© Lise Hourdel (Réunion la 1ère)

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play