Saint-Pierre : la réouverture de la grande surface des Casernes permet plus de concurrence

consommation saint-pierre
Centre commercial des Casernes Saint-Pierre liquidation 200619
Le centre commercial des Casernes après sa liquidation en juin 2019. ©Suzette Emma (Réunion la 1ère)
Le supermarché des Casernes, fermé depuis des années, a rouvert. Depuis la cession de Vindémia, la concurrence entre les grandes surfaces n’existait plus ces derniers mois à Saint-Pierre. Les commerçants de la galerie marchande devraient retrouver le sourire.

C’est un des derniers épisodes de la vente de Vindémia. A Saint-Pierre, un supermarché Leclerc vient d’ouvrir aux Casernes, à la place de l’ancien Auchan fermé depuis quelques années. Ce sont donc une grande surface à l’abandon et une galerie marchande à l’agonie qui ont repris vie hier, samedi 2 octobre.

Atteinte à la concurrence dans les faits

Mais c’est surtout une nouvelle offre commerciale pour les consommateurs, avec désormais un peu plus de concurrence dans la capitale du Sud. Bizarrement, il a été très peu question de cette troisième grande surface à Saint-Pierre lors de la cession de Vindémia.

L’autorité de la concurrence avait pointé des risques d’atteinte à la concurrence avec le rachat par le groupe Hayot de Vindémia, notamment dans le Sud. C’est ainsi que dans la procédure du « fix it first », soit un arrangement en amont de la vente, il a été prévu la cession de deux magasins Score à Saint-Pierre, qui ont été rachetés par le groupe Thien-Ah-Koon. C’est lui qui détenait aussi le Auchan des Casernes, tombé peu à peu à l’abandon.

Reprise d’activité et fin de monopole

Certes en théorie, il existait, mais en réalité à Saint-Pierre la concurrence pour les grandes surfaces n’existait plus ces derniers mois. Finalement, après Hyper U, Géant puis Auchan, c’est donc un Leclerc qui prend place aux Casernes à Saint-Pierre.

Les commerçants de la galerie marchande vont sans doute retrouver le sourire. Ils ont travaillé pendant plusieurs années au ralenti, avec une vue sur un hypermarché fantôme qui logiquement n’attirait plus les foules.