Saint-Pierre : opération nettoyage dans le port, l’endiguement de la rivière d’Abord à nouveau en question

cyclones saint-pierre
Nettoyage du port de Saint-Pierre après le passage de Batsirai
Les sauveteurs du SNSM se sont mobilisés aux côtés des pêcheurs professionnels et des employés municipaux pour nettoyer le port de Saint-Pierre ©Laurent Josse
L’heure était au grand nettoyage ce samedi dans le port de Saint-Pierre où il a fallu retirer les nombreux débris charriés par les eaux depuis la Rivière d’Abord, suite aux pluies torrentielles amenées par Batsirai. Michel Fontaine, le maire, souhaite d’ailleurs recourir à l’endiguement de la ravine

Ils sont nombreux à avoir donné de leur temps et de leur énergie ce samedi pour le nettoyage du port de Saint-Pierre. Aux côtés des équipes municipales, les pêcheurs professionnels, les plaisanciers ou encore les sauveteurs bénévoles de la SNSM se sont mobilisés pour retirer de l‘eau la multitude de débris qui se sont entassés dans le port suite au passage du cyclone Batsirai.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Des dégâts dans le port de Saint-Pierre

Pour les professionnels de la mer, qui ne pourront pas reprendre leur activité avant quelques jours, il s’agit de rendre le port à nouveau accessible afin de pouvoir repartir en mer. Difficile en effet de manœuvrer un bateau au milieu des imposants branchages et des autres déchets.

Une opération de curage nécessaire

Si le matériel des pêcheurs professionnels a globalement été préservé malgré les violences épisodes de pluie et de vent, les pêcheurs attendent de voir dans quel état se trouvent les DCP (dispositifs de concentration de poissons) au large.

Après cet épisode cyclonique qui aura causé bien des dégâts dans la commune, comme dans le reste de l’île, le maire Michel Fontaine estime qu’une opération de curage à grande échelle est nécessaire pour nettoyer le port.

Bassin Plat et la rivière d'Abord, le "gros point noir"

Mais le plus gros souci se trouve en amont. A chaque évènement cyclonique, le quartier de Bassin Plat est sous la menace de la rivière d’Abord. Et c’était encore le cas durant l’alerte rouge avec Batsirai. "C’est le gros point noir, confirme Lucien Giudicelli, le sous-préfet de Saint-Pierre. Nous étions inquiets parce qu’à un moment, nous avons pensé à évacuer une partie du quartier mais heureusement, il y a eu immédiatement la décrue ce qui nous a conduit à ne pas prendre cette décision".

Pour Michel Fontaine, la solution de l’endiguement de la rivière d’Abord, qui est posée maintenant depuis plusieurs années, est indispensable : "La dernière purge au niveau du bassin de sédiment date de 2007. Ça fait 15 ans...", souligne le maire de la commune.  "Aujourd’hui, nous avons 5 000 m3 de sédiments dans la rivière d’Abord, 7 000 au niveau de la fosse et à peu près 7 000 aussi qu’il va falloir bouger pour protéger l’entrée au niveau du port. Il faut arrêter peut-être de reporter au lendemain".

Quelle solution à long terme ?

"Nous travaillons ensemble sur la purge de la rivière d’Abord, de son estuaire. Il y aura un traitement en urgences des sédiments et ensuite nous réfléchirons ensemble à une solution de plus long terme", répond Lucien Giudicelli pour l’Etat qui a la compétence pour le domaine public fluvial.

Mais Michel Fontaine souhaite prendre les choses en main et que l’on confie à la municipalité "la gestion de tout ce qui est fluvial depuis Bassin Plat jusqu’au niveau de l’estuaire".