Le kilo de tomates redescend à 4 euros mais les producteurs de légumes restent inquiets pour les mois à venir

agriculture sainte-marie
Le marché forain après Batsirai tomates
Le prix du kilo de tomates au marché forain ©Rahabia Issa
Après avoir atteint les 10 euros en mars, le prix du kilo de tomates redescend et s'affiche autour des 4 euros depuis quelques jours. Une bonne nouvelle pour les consommateurs réunionnais, mais pour les producteurs de légumes, les mois qui viennent s'annoncent incertains, surtout avec l'explosion du prix des engrais.

Comme tous les samedis, Julienne, mère de famille avec trois enfants, se rend au marché de Sainte-Marie qui se trouve à quelques centaines de mètres seulement de sa maison, sur le front de mer. Elle observe donc avec attention l'évolution du prix des fruits et des légumes sur les étals des bazardiers, semaine après semaine.

Alors, le prix des tomates lui a évidement sauté aux yeux, ce samedi matin : comptez 4 euros le kilo alors que depuis le mois de mars dernier, celui-ci s'affichait autour des 10 euros en moyenne ! Et la baisse ne concerne pas que les tomates, confirme la Sainte-Marienne. "Les prix ont beaucoup baissé par rapport à la semaine dernière. Ça descend vraiment et ça fait plaisir. Là, on va pouvoir manger un peu de rougail tomates !", s'amuse Julienne.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Le kilo de tomates est redescendu à 4 euros. Cela n'a pas échappé à Julienne, une mère de famille qui se rend tous les samedi au marché forain de Sainte-Marie. Une baisse de prix qui concerne aussi d'autres légumes.

Très "chers" Batsirai et Emnati...

Les prix des légumes redescendent en effet. Les épisodes météorologiques observés dans l'île en début d'année, avec notamment les passages successifs des cyclones Batsiraï et Emnati, avaient eu pour conséquence de faire grimper les tarifs affichés dans les marchés forains.

Mais comme le souligne le JIR dans son édition du jour, si la tendance à la baisse se confirme, il ne faut pas s'attendre non plus à ce que les prix reviennent à leurs niveaux les plus bas. Ce que confirme Yannick Soupapoullé, le secrétaire général de l'Arifel, l'Association réunionnaise interprofessionnelle de fruits et légumes.

Une production qui va baisser avec le retour de l'hiver

"Les prix vont continuer à descendre mais dans une certaine mesure. Il ne faut s'attendre à ce que le kilo de tomates redescende à un euro comme auparavant, ou sinon ponctuellement", prévient le spécialiste contacté par Réunion La 1ère. "Avec l'hiver austral, il va y avoir un ralentissement de la production et donc les prix devraient remonter un peu".

La principale inquiétude des planteurs reste le prix des intrants qui explosent. "Dans ce contexte, c'est impossible de savoir à quel prix on va vendre demain. C'est pour cela que que nous nous battons pour mettre en place un dispositif afin d'atténuer notamment le prix des engrais".