Perquisitions à la mairie de Sainte-Marie : la gestion Lagourgue dans le viseur, Richard Nirlo "serein"

économie sainte-marie
La mairie de Sainte-Marie
La mairie de Sainte-Marie ©Delphine Gérard
Hier, mardi 30 août, les gendarmes ont mené des perquisitions à la mairie de Sainte-Marie. La gestion de l’ancien maire Jean-Louis Lagourgue serait dans le viseur des enquêteurs qui ont saisi des documents sur place. L’actuel maire de la commune, Richard Nirlo, se dit "serein". Ce mercredi 31 août, ce dernier a par ailleurs présenté les orientations budgétaires de la ville.

Hier, mardi 30 août, des perquisitions ont été menées à la mairie de Sainte-Marie. Dans le viseur des enquêteurs : la gestion de l’ancien maire Jean-Louis Lagourgue. Richard Nirlo, actuel maire de la commune et premier adjoint à l’époque sous la mandature Lagourgue, se dit "serein".

Regardez son interview au micro de Réunion La 1ère :

Interview de Richard Nirlo sur les perquisitions à la mairie de Sainte-Marie

 

Richard Nirlo prêt à assumer ses "responsabilités"

Jean-Louis Lagourgue a été maire de Sainte-Marie de 1990 à 2018. Il avait été contraint de démissionner suite à la loi sur le non cumul des mandats. L’ancien maire était devenu sénateur de La Réunion en 2017. Richard Nirlo lui a succédé en 2018.

Hier, les gendarmes ont investi les locaux de la mairie de Sainte-Marie. Des perquisitions menées par la brigade financière ont eu lieu au service comptabilité. Les gendarmes ont saisi des documents. "L’enquête continue. Ils avaient besoin d’un complément d’informations et de certains documents qu’ils sont venus chercher" a-t-il déclaré. "Il faut laisser la justice faire son travail. Je suis serein. Je suis prêt à assumer toutes mes responsabilités. Avant, je n’étais pas dans le pouvoir de décisions : j’étais exécutant" souligne Richard Nirlo.

Un déficit de 16 millions d’euros à combler

Cette perquisition est intervenue à la veille de la conférence de presse du maire actuel. Ce mercredi 31 août, Richard Nirlo a présenté les orientations budgétaires suite aux dernières recommandations de la Chambre Régionale des Comptes. Un avis rendu le 30 juin dernier, "qui confirme et officialise la situation dégradée des comptes de la ville de Sainte-Marie puisqu’il met en lumière un déficit de l’ordre de 16 millions d’euros".

La mairie a engagé un plan de redressement pour le retour à l‘équilibre, avec pour deadline : 2026. Des contrôles seront mis en place, avec un budget par service qui ne doit pas être dépassé. Le mot d’ordre : "faire des économies" a-t-il lancé. "Il s’agit non pas de dépenser moins mais de dépenser mieux" a-t-il précisé.

Je serai le maire du redressement de la commune de Sainte-Marie.

Richard Nirlo, maire de Sainte-Marie

Pour combler ce déficit, le maire a annoncé un redéploiement du personnel communal, mais pas de suppression d'emplois, et indique que les départs à la retraite ne seront pas remplacés. Avant d’ajouter qu’il n'y aura pas d'augmentation d'impôt et que certains terrains communaux seront mis en vente.

Une situation qui s’explique entre autre par "des dépenses non préalablement recensées par la commune […] ces dépenses concernent pour leur grande majorité les exercices antérieurs à 2022".