publicité

Sainte-Rose : 15 000 tonnes de cannes pourraient rester aux champs

Les planteurs de cannes de Sainte-Rose entament une course contre la montre. La date de fin de campagne dans le Nord et l’Est devrait être décidée lundi soir prochain. Les planteurs de Sainte-Rose craignent de ne pouvoir livrer toutes leurs cannes et demandent une augmentation des quotas.

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Lise Hourdel
  • Publié le
130 000 tonnes de cannes ont déjà été livrées à la balance de Ravine Glissante à Piton Sainte-Rose. Les planteurs espèrent atteindre les 145 000 tonnes d’ici la fin de la campagne. La date devrait d’ailleurs être connue lundi soir prochain. Une Commission Mixte d’Usine est en effet prévue pour l’usine sucrière de Bois Rouge.

Quoiqu’il en soit, il ne reste plus beaucoup de temps aux planteurs pour livrer les dernières cannes. Mais voilà, à la balance de Ravine Glissante, les quotas ne sont pas suffisants. 1 100 à 1 200 tonnes sont collectées chaque jour, 100 à 200 tonnes sont prises en plus, mais ce mercredi près de 1 000 tonnes restaient tout de même à terre. Dominique Clain, le représentant CGPER des planteurs de Saint-Benoit, a ainsi demandé ce matin à Tereos d’augmenter les quotas.

Une nécessité car à partir de la semaine prochaine, la richesse devrait chuter d’un point selon Dominique Clain. Cela signifie que les planteurs perdraient 5 euros par tonne de cannes livrée. 15 000 tonnes sont encore aux champs dans le secteur de Sainte-Rose.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play