publicité

Sainte-Rose : un bateau de migrants pris en charge par la gendarmerie

Ce samedi 13 avril au matin, un bateau de migrants est arrivé à proximité des côtes de La Réunion. En difficulté au large de Sainte-Rose, le bateau est en cours d'évacuation. Les migrants seront ensuite acheminés par bus vers des lieux d'hébergement. 

© DR
© DR
  • LH, EA et JOL
  • Publié le , mis à jour le
Vers 10h30 ce samedi 13 avril, la présence d'un bateau en difficulté à 500 m au large de Sainte-Rose a été signalée au Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage de La Réunion. L'embarcation a ensuite été placée en attente à la pointe de jetée du port de Sainte-Rose.

Le navire transporte près de 120 personnes dont 16 femmes et 13 enfants, semble-t-il. Il s'agirait de migrants, mais leur point de départ n'est pas connu pour le moment.
 
 

Une difficile prise en charge

Les moyens de secours et de sauvetage ont rapidement été déclenchés. Une vedette de la SNSM de Saint-Pierre, avec à son bord 6 membres d'équipage, a ainsi quitté le port de la ville sudiste peu avant 12h pour rejoindre le navire en difficulté et procéder à une opération de sauvetage, si nécessaire. La vedette de la brigade nautique de la gendarmerie, ainsi que les moyens nautiques du SDIS ont été engagés. Plusieurs heures d'attente s'en sont suivies. 
 
© Willy Thévenin (Réunion la 1ère)
© Willy Thévenin (Réunion la 1ère)
En début d'après-midi, un expert a examiné la coque du bateau. Il apparaîtrait que celle-ci soit abîmée. De plus, le moteur de l'embarcation est également hors de service. Impossible de la remorquer jusqu'au Port-Ouest. Se pose alors la question des migrants.
 
© Willy Thévenin (Réunion la 1ère)
© Willy Thévenin (Réunion la 1ère)
 

Les migrants seront finalement acheminés par bus

Trois bus sont arrivés sur place à Sainte-Rose pour prendre en charge les migrants et les acheminer jusqu'à des lieux d'hébergement. Encore faut-il parvenir à débarquer les migrants du bateau, la zone ne s'y prêtant pas. Un transbordement via l'embarcation de la brigade nautique de gendarmerie puis des pompiers a été décidé.   
 
Nos confrères d'Imaz Press Réunion ont filmé les opérations.
Débarquements des migrants à l'entrée du port de Sainte-Rose

Une fois arrivés à quai, les passagers sont soumis à un premier contrôle sanitaire effectué par les équipes de Médecins du Monde. Les migrants seront ensuite conduit jusqu'à des lieux d'hébergement. De lieux, parmi lesquelles la zone d'attente de Sainte-Marie, située à l'aéroport Roland Garros, et le gymnase du Parc à Sainte-Marie également. 

Des négociations s'étaient ouvertes dès hier soir, vendredi 12 avril, entre la préfecture et des communes du Nord pour une mise à disposition de gymnases ou de centres d'hébergements d'urgence.
 
© Willy Thévenin (Réunion la 1ère)
© Willy Thévenin (Réunion la 1ère)

Pour rappel, le dernier bateau de migrants à avoir accosté à La Réunion est arrivé le 5 février dernier. A son bord, 72 hommes, femmes et enfants en provenance du Sri-Lanka.
 

Sur le même thème

  • immigration

    Migrants : le tribunal administratif se déclare incompétent

    Le tribunal administratif devait se prononcer ce mercredi sur le "référé liberté" formulé par les avocats des migrants. L’arrêté préfectoral permettant leur placement dans cette zone d’attente était ainsi contesté. Le juge s’est déclaré incompétent pour trancher cette question.

  • immigration

    120 demandeurs d’asile… en quête d’une vie meilleure

    Les 120 migrants sri-lankais, arrivés samedi à Sainte-Rose, ont formulé une demande d’asile. Actuellement placés en zone d’attente dans un gymnase de Duparc à Sainte-Marie, nous avons pu les rencontrer. Certains ont accepté de nous raconter leur espoir d’une vie meilleure.
     

  • immigration

    Migrants : les passeurs, présumés, vont être jugés

    Les trois membres de l'équipage du bateau qui a transporté les 120 migrants à La Réunion, sont en garde à vue depuis samedi soir. Le parquet de Saint-Denis a prolongé leurs auditions. Ils pourraient être jugés très rapidement pour "aide à l'immigration illégale en bande organisée"

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play