Un hommage rendu au "Rwa Kaf" à Sainte-Suzanne

musique sainte-suzanne
Hommage rendu au Rwa Kaf à Sainte-Suzanne
Hommage rendu au Rwa Kaf à Sainte-Suzanne ©Marie-Ange Frassati
Le "Rwa Kaf" aurait eu 101 ans hier. Parti il y a maintenant 18 ans, son empreinte dans le patrimoine musical de La Réunion est indélébile. A Sainte-Suzanne, sa ville de naissance, un hommage lui a été rendu hier et aujourd’hui, samedi 19 novembre. Diverses animations étaient au programme à la salle des fêtes qui porte son nom.

Il est l’un des premiers artistes à mettre le maloya traditionnel en avant. Le "Rwa Kaf" aurait eu 101 ans hier. S’il nous a quitté il y a maintenant 18 ans, son empreinte dans le patrimoine musical de l’île est indélébile.

Vendredi 18 et samedi 19 novembre, à l’occasion du "Centenaire Rwa Kaf", Sainte-Suzanne rendait hommage à l’artiste, originaire de la ville. A la salle des fêtes qui porte son nom, diverses activités étaient proposées au public.

Le reportage de Réunion La 1ère :

Sainte-Suzanne a rendu hommage au Rwa Kaf, un zarboutan maloya

Faire connaître aux plus jeunes le "Rwa Kaf"

"Le public pouvait passer sur différents stands et découvrir les activités" explique Idriss Lycurgue, directeur de l’animation de la vie culturelle à Sainte-Suzanne. Il leur était proposé entre autres : des ateliers d’écriture, fonkèr, kabar, exposition, tressage de feuilles de cocos, fabrication d’instruments traditionnels, initiation au moringue. Des animations diverses afin de faire connaître aux plus jeunes Gérose Barivoitse, de son vrai nom.

Hommage rendu au Rwa Kaf à Sainte-Suzanne
Hommage rendu au Rwa Kaf à Sainte-Suzanne ©Marie-Ange Frassati

Une pièce de théâtre a notamment été jouée par les enfants des quartiers de la commune.

Un concours de dessin a également été organisé.

Inauguration d'une exposition permanente

Ce "centenaire du Rwa Kaf" était marqué par l'inauguration d'une exposition permanente, "L'Héritage des Trois Frères". Elle a été réalisée par le service animation de la commune. Les marmailles ont ainsi pu exposer fièrement leurs illustrations : "des portraits du "Rwa", vu par les enfants" commente la municipalité.