réunion
info locale

Santé : l'OMS s'inquiète de la nocivité de la cigarette électronique

santé
Cigarette électronique
©Réunion 1ère
L'Organisation Mondial de la Santé (OMS) a présenté, vendredi dernier, à Rio un rapport sur les dangers de l'e-cigarette. Les études réalisées sur le vapotage démontrent que cette pratique est moins dangereuse que le tabagisme, mais elle n'est pas sans dommage pour la santé des utilisateurs. 
L'OMS présentait, vendredi dernier à Rio-de-Janeiro, son rapport "MPOWER" sur le tabagisme dans le monde. Pour la première fois, les spécialistes ont consacré un long chapitre la vapoteuse. Leur conclusion est sans surprise. L'e-cigarette est "nocive" pour la santé. 

Les scientifiques sont unanimes vapoter est moins dangereux que le tabagisme, mais ce n'est pas anodin et les risques pour la santé sont à prendre au sérieux. Le site futura-science.com signalait dès le mois de mai 2019 que des laboratoires ont soumis des souris et des cellules humaines au liquide qui est inhalé par les vapoteurs.
 

Nocif pour les poumons, la vessie et le cœur


Le résultat est sans équivoque. Le taux très élevé de nicotine contenu dans le produit provoque à terme des lésions irréversibles aux poumons, vessie et cœur des consommateurs. Attention, les auteurs des études précisent : "La cigarette électronique contient moins de substances cancérogènes que la cigarette traditionnelle".

L'OMS préconise de poursuivre l'information du public sur les dangers du tabagisme et d'inclure dans les campagnes de prévention, les risques liés à l'e-cigarette. L'Organisation Mondiale de la Santé : "Met aussi en garde contre la « menace actuelle et réelle » que représente la désinformation véhiculée par l'industrie du tabac sur les vapoteuses".
 

La vente de cigarette électronique est interdite à San-Francisco


Ce rapport émet également des doutes quand à l'efficacité de la cigarette électronique pour arrêter de fumer. Il précise : "Dans la plupart des pays où elle sont disponibles, les utilisateurs (d'e-cigarettes) continuent en général de fumer des cigarettes combustibles en même temps, ce qui présente très peu, voire aucun impact positif".

Finalement, les participants à ce colloque note l'initiative de la ville californienne de San-Francisco qui a interdit la vente de cigarettes électroniques sur son territoire écrit lapresse.ca.
©reunion
Publicité