réunion
info locale

Sauvetage par Mamoudou Gassama : « une blessure » pour le père de l’enfant

invités de la rédac
Frédéric Paulus, invité de la matinale
Frédéric Paulus, invité de la matinale ©Philippe Dornier
Le procès, ce mardi à Paris, du père de l’enfant sauvé par Mamoudou Gassama soulève des questions liées à la parentalité. Spécialiste du sujet, le psychologue Frédéric Paulus était l’invité de la matinale sur Réunion La 1ère radio.
Avant même son procès, le père de l’enfant n’a-t-il pas déjà été jugé… par l’opinion publique ? « Oui, bien sûr » abonde Frédéric Paulus. « On le porte responsable. Les juges décideront. » Cette étape devant la justice risque d’être vécue comme « une blessure » par le papa. « Lui est condamnable. Le héros, c’est ce jeune qui a escaladé le balcon pour porter secours à l’enfant. »

Réécouter l'interview
 
Au vu des circonstances (garçonnet de 4 ans laissé seul dans un appartement au 6ème étage), « il faudrait voir si ce père était inattentif quotidiennement, ou si c’est une faute d’inattention ponctuelle qui a créé ce mélodrame », selon le psychologue.
 
En toile de fond de cette histoire : la maturité nécessaire à tout parent. « Si on a choisi d’être papa ou maman, c’est autre chose que si l’enfant n’est pas désiré » analyse Frédéric Paulus.
Publicité