Sébastien Lecornu entame sa visite ministérielle à La Réunion par une rencontre avec des sinistrés de Batsirai, au Tampon

gouvernement
Sébastien Lecornu s'est rendu au Tampon où il a été accueilli par le maire, André Thien Ah Koon, ce dimanche 13 février.
Sébastien Lecornu s'est rendu au Tampon où il a été accueilli par le maire, André Thien Ah Koon, ce dimanche 13 février. ©Imaz Press
Arrivé à La Réunion en fin de matinée, ce dimanche 13 février, le ministre des Outre-mer a survolé l'île en hélicoptère pour se rendre compte des dégâts causés par le cyclone Batsirai. Il s'est ensuite rendu au Tampon à la rencontre d'agriculteurs.

Le ministre des Outre-mer entame sa visite à La Réunion, ce dimanche 13 février. Sébastien Lecornu a atterri à l'aéroport Roland Garros en fin de matinée.

Un survol en hélicoptère

Le ministre a ensuite survolé La Réunion en hélicoptère pour se rendre compte des dégâts causés par le cyclone Batsirai qui est passé près de nos côtés le 3 février dernier.

Arrêt au Tampon

En début d'après-midi, Sébastien Lecornu s'est rendu au Tampon où il a été accueilli par le maire, André Thien Ah Koon. Le ministre était aussi entouré du député européen, Stéphane Bijoux, de la députée Nathalie Bassire, et du maire de l'Entre-Deux, Bachil Valy. Il s'est rendu à l'école de Bois-Court touché par le cyclone. 

Le ministre se rend ensuite sur une exploitation agricole durement touchée par le cyclone.

Selon la Chambre d'Agriculture de La Réunion, les pertes sont estimées à 47 millions d'euros suite au passage de Batsirai. Des plants de tomates décimés, des champs inondés, des poulets morts de soif, des bœufs noyés par des crues de cours d'eau : le cyclone a fait d'immenses dégâts chez les agriculteurs et éleveurs à La Réunion.

Les attentes des agriculteurs

La Chambre d'Agriculture demande au ministre de "remettre en place des dispositifs d'aides existant durant la crise Covid, tels que les PGE, Prêts Garantis par l'Etat". Elle demande aussi d'accélérer les délais de traitement des dossiers d'indemnisations des agriculteurs.

Les réponses du ministre

"Nous laisserons personne de côté" : c'est le message martelé par Sébastien Lecornu.

"Nous avons placé 20 communes en état de catastrophe naturelle pour fortes pluies, a annoncé le ministre des Outre-mer, au Tampon. Les assureurs peuvent démarrer les procédures d'indemnisations pour les collectivités et les particuliers".

"Des crédits seront également débloqués par mon ministère pour les personnes qui n'étaient pas assurées", poursuit Sébastien Lecornu.

Les quatre communes qui ne sont pas placé en état de catastrophe naturelle pour les fortes pluies sont Bras-Panon, Santé André, Sainte-Marie et Sainte-Suzanne.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Catastrophe naturelle : S Lecornu confirme les 20 communes concernés

"Pour les agriculteurs qui ne sont pas sur les communes placées en catastrophe naturelle, nous allons prendre, début mars, les dispositifs de calamités agricoles. La procédure est longue, mais nous allons la comprimer, avec le préfet, pour commencer les indemnisations jusqu'en juin, juillet et septembre pour les agriculteurs qui mettraient plus de temps à remplir leur dossier", annonce Sébastien Lecornu.

Il veut aussi que des "contrôles soient menés sur les marchés forains et dans la grande distribution pour éviter des hausses de prix déraisonnables".

Pour son premier jour de visite, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, rencontre des sinistrés de Batsirai, au Tampon
Pour son premier jour de visite, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, rencontre des sinistrés de Batsirai, au Tampon. ©Imaz Press

Le Tresta Star a frôlé la catastrophe

Sébastien Lecornu est aussi revenu sur l'échouage du Testra Star, au Tremblet, à Saint-Philippe, durant le passage du cylclone. "Nous sommes passés pas loin de la catastrophe", assure-t-il. Demain, lundi, il va décorer ceux qui ont sauvé l'équipage du navire mauricien en plein cyclone.

La catastrophe aurait pu aussi être écologique. "Le navire aurait pu être plein de son chargement de fuel lourd", ajoute Sébastien Lecornu qui estime que le préfet de La Réunion a fait le nécessaire pour que l'armateur prenne ses responsabilités dans la dépollution du navire.

Sébastien Lecornu assure que "les risques environnementaux sont une priorité pour son ministère".

La suite du programme

Lundi 14 février  

9h30 : Visite du Régiment du Service Militaire Adapté de La Réunion et échange avec les stagiaires, au RSMA- Saint-Pierre

10h30 : Visite de l'Entreprise Bourbon Bois Habitat qui a réalisé un investissement global de 3M€, avec un accompagnement de l'Etat de 0,8M€ dans le cadre du Plan de Relance pour la construction d'une usine de production de structures bois et de charpentes industrielles.

12h00 : Déjeuner de travail sur le pouvoir d'achat avec les acteurs de la distribution, de l'importation et du fret maritime

17h00 : Commémoration de la Victoire et de la Paix, au monument aux morts, à Saint-Denis. Remise de décorations : à Jacques Billant, préfet de La Réunion (insigne du commandeur de l'Ordre National du Mérite) ; aux policiers (ordre National du Mérite), à léquipe de sauveteurs intervenue sur le Tresta Star, aux militaires de la Gendarmerie Nationale et fonctionnaires de la Police Nationale (médailles d'honneur pour acte de courage et de dévouement).  

Mardi 15 février  

9h00 : Présentation de l'école du numérique et des médias à Saint-Denis.

11h00 : Inauguration du commissariat de Saint-André

16h45 : Bilan du groupe de partenariat opérationnel et mise en place d'un plan de sauvegarde du quartier de la Chaumière.