Sécheresse et coupures d'eau sur la commune de Saint-André

sécheresse
eau potable robinet 050120
©Réunion la 1ère
Depuis lundi 3 août, seize secteurs de la commune de Saint-André subissent des coupures d’eau. Elles sont dues au faible niveau dans les différents barrages qui alimentent la ville. Sans pluie hivernale sur l'île, la situation risque bientôt de se dégrader.
Il est 5 heures du matin lorsque Marc, un habitant de Saint-André, constate l'eau anormalement marron en provenance de son robinet. "Ma femme a dû prendre dix bouteilles d'eau pour prendre sa douche". La faute certainement "aux travaux de nuit" sur le réseau d'eau. Afin de montrer son mécontentement et faire "bouger les choses", le Saint-Andréen a posté une vidéo sur Facebook. On y voit l’eau devenir progressivement, marron.
 

L'eau, une ressource rare

L’eau potable est une ressource de plus en plus rare et elle est nécessaire au quotidien. Ainsi, il faut l’utiliser de manière raisonnée. A La Réunion, l’eau est essentiellement captée dans les rivières ou pompée dans les nappes phréatiques.
 
(Re)voir le reportage de Réunion La 1ère : 
Sécheresse : l'Est déjà touché


Entre sécheresse et coupures d'eau

Depuis quelques mois, le territoire réunionnais doit faire face à un déficit pluviométrique. Cet hiver est encore sec et sans pluie. Conséquence : il n'y aura pas assez d'eau pour alimenter les usines de traitement.

La rivière du Bras des Lianes alimente principalement la commune de Saint-André. Depuis quelques temps, le niveau d'eau de la rivière a perdu de moitié, passant d'environ 570m² par heure, à 250m² par heure.

Face à cette phase de sécheresse importante, la commune de Saint-André doit faire des économies d'eau. La CISE Réunion procède donc à des restrictions de 20 heures à 5 heures du matin, dans seize secteurs :  
  • Centre-Ville
  • Avenue de Bourbon
  • Mille Roches
  • Rivière du Mat
  • Avenue Ile de France Partie haute
  • Chemin Lagourgue
  • Chemin Maunier partie haute
  • Rue de la Cressonnière
  • Chemin du Centre
  • Avenue des Mascareignes
  • Ruelle Virapatrin
  • Chemin Rio
  • Chemin Fantaisie
  • Cambuston
  • Bois Rouge
  • Et toutes les voies adjacentes 
Pour Jimmy Barret, responsable de l'eau à la CIREST, les travaux de nuit n'ont rien avoir avec la dégradation de l'eau, c'est bel et bien les coupures d'eau : "Quand on vide les canalisations de nuit, ça peut causer des perturbations le lendemain matin". "Le biofilm se détache sur la canalisation et ça crée des matières en suspens dans la turbidité", explique-t-il.  
  

L'objectif : économiser l'eau 

La période d'étiage va bientôt commencer. Elle commence en septembre et se termine en octobre. L'étiage est cette période où le cours d'eau atteint son niveau le plus bas. Le comité sécheresse craint alors une pénurie en eau. De plus, toute la partie Nord-est de l'île est déjà en manque d'eau.

L'objectif est de couper l'eau la nuit, pour que tous les usagers puissent en bénéficier la journée. Pour pallier à ce manque d'eau, la Préfecture de La Réunion a autorisé la CISE à en prélèver davantage au réservoir de Dioré.  

Ces restrictions tombent mal, mais sont nécessaires jusqu'à ce que les niveaux d'eau soient revenus à la normale. D'autres coupures sont d'ores et déjà prévue, notamment à Salazie, Saint-Marie et Saint-Denis. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live