réunion
info locale

Sécurité routière à La Réunion: huit permis retirés durant le week-end

sécurité
Routes bleues pour la finale de la coupe du monde gendarmes sécurité routière 150718
©Réunion la 1ère
Des contrôles de police et de gendarmerie ont été menés samedi et dimanche au quatre coins de l'île. Et à quelques heures d'un réveillon festif, le bilan est peu glorieux. Huit permis ont notamment été retirés. Les forces de l'ordre lancent un appel à la vigilance. 
Le bilan de lutte contre l'insécurité routière conduite par les 15 motocyclistes de l'EDSR de permanence ce denier week-end de l'année est édifiant. Les gendarmes ont relevé 69 infractions dont 67 génératrices d'accidents graves, 8 permis de conduire ont été retirés. 

Dans le détail, les militaires ont constaté: 
  • 5 conduites sous l'emprise de l'alcool dont 5 délictuelles (taux supérieur à 0.40 mg par litre d'air expiré) . un automobiliste contrôlé avec un taux de 0.56 mg/litre était aussi sous l'emprise de stupéfiants et circulait malgré une mesure de suspension de son permis de conduire.
  • 3 conduites après avoir fait usage de produits stupéfiants
  • 1 excès de vitesse avec interception
  • 26 excès de vitesse enregistrés par les radars embarqués
  • 3 infractions aux règles de priorité
  • 10 usages du téléphone en conduisant
  • 5 non-port de la ceinture de sécurité
  • 1 refus d'obtempérer
  •  4 conduite sans permis ou violation d'une restriction au droit de conduire.
Les effectifs de Police de la Direction Départementale de la Sécurité Publique de La Réunion ont réalisé sur le département 15  opérations de sécurité routière au cours de ce week-end permettant de relever 16 infractions dont :
  • 2 conduites sous l'Empire d'un état Alcoolique (taux compris entre 0.5 et 0.8 mg/l d'air expiré)
  • 2  défauts de permis de conduire
  • 2 non port de ceinture
  • 2 usages du téléphone 
Accident mortel
©Réunion La 1ère
A noter qu'au cours des nuits du 28 et 29 décembre,  les gendarmes des unités territoriales sont intervenus à 11 reprises sur des accidents de la circulation dont 4 avec des conséquences corporelles. 5 de ces collisions auraient pu être évitées si les usagers impliqués avaient respecté la doctrine :

"celui qui conduit c'est celui qui ne boit pas" indique l'EDSR dans un communiqué.

 

Les forces de l'ordre lancent un appel à la vigilance 

Afin que la nuit du réveillon ne se termine pas dans la tristesse, la gendarmerie et la police nationale lancent un appel à la raison aux usagers de la route. L'alcool et/ou les stupéfiants sont à l'origine de 66% des accidents mortels survenus en zone de compétence gendarmerie en 2018, une proportion double de la moyenne nationale et plus élevée qu'en 2017.

De nombreux contrôles seront mis en place dans la nuit de la ST-SYLVESTRE pour inciter les conducteurs à ne pas prendre la route après avoir consommé de l'alcool ou des stupéfiants. 




 
Publicité