Seychelles : 3 candidats confirmés pour la présidentielle d'octobre

politique
Seychelles
Le président sortant et son running mate à la sortie du bureau de la commission électorale ©Seychelles News Agency
Danny Faure, Wavel Ramkalawan et Alain Saint-Ange sont les trois hommes en lice pour le scrutin d'octobre.
Les 22, 23 et 24 octobre prochains, les 74 634 Seychellois inscrits sur les listes électorales seront appelés à élire leur président et leurs députés le même jour. Depuis le coup d'État de 1977, les Seychelles n'ont plus connu d'alternance politique. Pour la première fois, un débat télévisé (incluant l'ensemble des candidats volontaires) devrait avoir lieu au début du mois d'octobre. Les trois candidats au plus haut poste de l'État sont des hommes
 

Danny Faure veut un second mandat 


Le président des Seychelles, Danny Faure, 58 ans, est arrivé au pouvoir en 2016 après la démission de James Michel. Issu du parti au pouvoir depuis 43 ans, Danny Faure a fait ses études en sciences politiques à Cuba avant de rejoindre les différents ministères de l’archipel. Il défend un projet social axé sur la continuité de son mandat sous bannière United Seychelles (US). Sous sa présidence, les Seychelles sont devenus le pays d'Afrique au plus haut Indice de Développement Humain. 
 

“Father” Wavel Ramkalawan 


Wavel Ramkalawan, 59 ans, est la figure forte de l'opposition seychelloise. Celui que beaucoup appellent “father” en référence à ses anciennes fonctions de pasteur anglican affirme des idées libérales. Son parti, Lalians Demokratik Seselwa (LDS), est né de l'union de plusieurs partis d'opposition. En 2016, cette coalition a remporté la majorité des sièges à l'Assemblée nationale des Seychelles. C'est la cinquième fois que Wavel Ramkalawan se présente à la présidentielle. En 2015, il avait remporté plus de 33% des voix au premier tour de l'élection. 
 

Alain Saint-Ange 


Alain Saint-Ange, 65 ans, a été membre du parti US. L'ancien ministre du tourisme s'est séparé du gouvernement lorsque celui-ci a arrêté de le soutenir pour le poste de secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme. Le fondateur du concept “îles vanille” a créé son propre parti : One Seychelles. Candidat "centriste", il fait campagne pour la dépénalisation du cannabis et un gouvernement de technocrates. 

Aucun sondage n'a été réalisé pour cette élection; cependant depuis quelques mois, beaucoup de foyers et voitures affichent leurs préférences en arborant des bannières et stickers à l'effigie de Danny Faure et de Wavel Ramkalawan. Pour l'heure, aucun candidat n'a publié de programme officiel. 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live