Seychelles : deux bateaux de pêche Sri-Lankais appréhendés

pêche
Deux bateaux de pêche Sri Lankais appréhendés 23 juin 2021
©Capture d'écran Facebook (Seychelles-Nation-Louis Toussaint)
Douze marins sont en détention provisoire et deux bateaux de pêche Sri-Lankais ont été saisis. Ils ont été interceptés par les gardes-côtes avec l'aide de l'armée de l'air. L'arraisonnement des navires s'est déroulé le 23 juin 2021.

Ce sont les quatrièmes et cinquièmes bateaux de pêche arraisonnés dans les eaux seychelloises depuis le 1er janvier 2021. L'opération s'est déroulée le 23 juin 2021. Les gardes-côtes seychellois ont reçu l'appui de l'armée de l'air pour intercepter les deux navires qui étaient entrés illégalement dans la Zone Économique Exclusive de l'archipel (ZEE). 

Les ressources halieutiques de notre voisin sont très convoitées. Avec ses 115 îles, les Seychelles possèdent un territoire d'1,4 millions de km2 : "Ce qui est légèrement plus grand que l'Afrique du Sud et environ six fois la taille du Royaume-Uni," écrit Seychelles News Agency. Pour préserver cette richesse et cette biodiversité, le gouvernement vient de signer un partenariat avec les Etats Unis. En attendant, le renforcement de la surveillance des eaux seychelloises, les pêcheurs srilankais se risquent dans la ZEE. Un pari perdu pour les capitaines des deux bateaux arrêtés.

Six marins par bateau

 

Les bateaux et les six marins qui étaient à bord, de chaque navire ont été arrêtés à 117 milles au Nord-Ouest de Mahé (217 km). Ils ont été repérés par le Dornier, avion spécialisé dans la surveillance des frontières et des eaux territoriales. Il a immédiatement alerté l'Étoile, le patrouilleur des gardes-côtes, précise Seychelles-Nation

Quelques heures, plus tard, les deux bâtiments immatriculés au Sri-Lanka étaient appréhendés. Ils ont été escorté jusqu'au port de Mahé. Les équipages sont poursuivis pour suspicion de pêche illégale. Une enquête a été ouverte. Les investigations des vétérinaires devraient rapidement pouvoir confirmer qu'une partie des captures saisies dans les cales des navires ont été pêchées dans les eaux seychelloises. En attendant, les décisions judiciaires, les marins et les deux capitaines sont en détention provisoire.