Seychelles : les élections présidentielles et législatives ont lieu du 22 au 24 octobre

élections
Les Seychelles vue du ciel 2020
©Capture d'écran arabnews.com
L'archipel des Seychelles vient d'entrer dans la dernière droite des élections présidentielles et législatives. Deux scrutins qui se déroulent du jeudi 22 au samedi 24 octobre 2020. Crise sanitaire oblige, les Seychellois vivant loin de leur pays ne pourront pas voter.
Les électeurs seychellois sont appelés à se prononcer à partir de jeudi. Ils doivent voter pour désigner leur président et leurs futurs députés. Les 22 et 23 sont dédiés aux îles éloignées, et le 24 aux électeurs domiciliés sur les terres principales de l'archipel
Inutile de préciser que le grand favori est Danny Faure, l'actuel président de la République des Seychelles. 

Les 70 000 électeurs doivent choisir entre Alain Saint-Ange (One Seychelles), Wavel Ramkalawan (Linyon Demokratik Seselwa) et Danny Faure (Seychelles unies). Les trois hommes ont confronté leurs vues sur l'avenir de leur pays, lors d'un débat organisé sur la chaîne nationale Seychelles Broadcasting Corporation, ce dimanche en fin de journée. 
 

Les Seychellois de l'étranger ne pourront pas voter 


Le président sortant, Danny Faure, a mis en avant son programme de construction de logements. 2 150 familles ont été relogées ces quatre dernières années. Il a par ailleurs expliqué que 4 000 maisons supplémentaires devaient sortir de terre dans les prochains mois. 

Alain Saint-Ange comme Wavel Ramkalawan, les outsiders, se sont élevés contre "l'instrumentalisation politique", supposée, de l'accession liée à la lutte contre l'habitat insalubre. 
Il a également longuement été question du réchauffement climatique et des moyens mis en œuvre, de la santé en ce temps de crise sanitaire et des affaires étrangères. La Chine et l'Inde tentent d'étendre leur influence dans la région avec l'île d'Assomption qui fait l'objet de toutes les convoitises écrit nation.sc.

Notons que les électeurs seychellois, installés à l'étranger, ne pourront pas participer à l'élection de leur futur président. La crise de la covid-19 explique cette décision. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live