Seychelles : la pisciculture et l'agriculture pour relancer l'économie

pêche
Camarons élevés en dans une ferme aquacole
©Capture d'écran Aquaculture Alliance
L'archipel des Seychelles, comme tous les pays du monde, est au chevet de son économie. Faute de tourisme et de marché financier actif, le pays se tourne vers l'agriculture et la pisciculture. Deux activités qui demandent beaucoup de main d'œuvre et offrent de nouveaux débouchés.
L'économie est au cœur des préoccupations de tous les gouvernements de la planète. L'archipel des Seychelles n'échappe pas à la règle. Le petit pays aux 115 îles de rêve, ne peut pas s'appuyer sur le tourisme. Les millionnaires et les milliardaires qui possèdent leurs avions et leurs bateaux sont toujours les bienvenus, mais pour le tourisme de masse, il va falloir patienter. 

Afin d'assurer un minimum de revenus à la population qui était essentiellement employée dans les hôtels, l'archipel des Seychelles se tourne vers l'aquaculture à grande échelle. L'île de Coëtivy va accueillir un élevage de crevettes. Des îles en friche, dont la terre est arable, vont être exploitées afin de lancer un programme d'agriculture extensive.
Coëtivy aquaculture 2013
©Capture d'écran AU-IBAR
 

De la main d'œuvre étrangère sera indispensable 


Non-seulement, les crevettes seront exportées, mais les fruits et les légumes seront vendus localement. 
Le projet présenté par Glennys Savy, directeur général de la compagnie seychelloise pour le développement des îles (Islands Development Company (IDC)), va relancer la production à grande échelle de l'aquaculture de crevettes. Cette "industrie" sera soutenue financièrement par le gouvernement. Elle s'installe sur des structures déjà existantes qui avaient été abandonnées en 2009.

Le directeur a prévenu : "l'entreprise devra faire appel à des travailleurs étrangers pour la ferme, car l'élevage de crevettes nécessite beaucoup de main-d'œuvre" écrit Seychelles News Agency.
Plantation de salades aux Seychelles 2020
©Capture d'écran Seychelles News Agency
 

L'éco-tourisme va se développer sur les îles agricoles 


Coëtivy, Silhouette, Farquar, Desroches et Providence des îles proches de la capitale étaient exploitées, dans un passé récent, par des agriculteurs. Elles vont redevenir les potagers et les fermes des Seychelles. Certaines seront dédiées à la culture, d'autres à l'élevage de porcs, bœufs, poulets, mais aussi à la production de coprah et d'huile de noix de coco.

L'agriculture sur les îles voisines est encore plus ancienne que l'aquaculture. Elle a longtemps été oubliée, nécessité faisant loi, et la crise sanitaire de la covid-19  ont relancé cette filière avec un nouveau concept. Les îles agricoles seront aménagées pour accueillir des touristes. Les deux mondes sont tout à fait compatibles, aujourd'hui !
Les Outre-mer en continu
Accéder au live