Solidarité pour Madagascar : les associations entrent en action, la Région débloque 150 000 euros

océan indien
Madagascar famine sécheresse Sud de la Grande Ile 031020
©Présidence de la République de Madagascar
Les actions de solidarité se mettent en place pour venir en aide à la population du Sud de Madagascar. Plusieurs associations entrent d’ores et déjà en action. La Région Réunion annonce une aide de 150 000 euros.
Sur place, la situation se dégrade de jour en jour. Le Sud de Madagascar est en proie à une extrême sécheresse, et dans certaines régions la population n’a plus à manger ni à boire. Un neuvième décès a été signalé à Ankilimarovahatse. Il s'afit d'un adoclescent de 14 ans, selon la presse locale. 

Touchés par cette situation dramatique, de nombreux Réunionnais ont manifesté leur volonté  d’agir pour venir en aide à leurs voisins malgaches. Les associations s’organisent pour rendre cela possible. Certaines s’unissent sous forme de plateforme, comme la plateforme " Agir pour Mada " ou l’opération Kéré 2020.


" Agir pour Mada " entre en action

Près de 10 000 euros récoltés depuis son lancement samedi dernier par la plateforme " Agir pour Mada ". Plusieurs associations, dont la maison des associations de Saint-Benoit ou la Fédération des associations malagaches, FEO, se sont réunies pour mener cette opération de solidarité.

La plateforme collecte des fonds pour acheter des vivres sur place. L’enjeu est ensuite de les acheminer dans le pays jusqu’aux villages concernés. Cette action sur le terrain est coordonnée par l’association existante, qui ira là où les ONG et les autorités n’ont pas l’habitude d’aller.

Les dons déjà récoltés et transférés seront " transformés " en nourriture d’ici 7 jours, et distribués d’ici 8 à 9 jours. Des délais qui correspondent à l’acheminement vers les zones les plus reculées. Les acteurs de la plateforme tiennent aussi à rassurer les donateurs.
 

" Il n’y a pas d’intermédiaire entre le début où on va donner et la fin où on va distribuer, c’est la même association qui va agir sur le terrain "

Dany Mivan, vice-président de la Fédération FEO Malagasy


Reportage de Réunion la 1ère.
Agir pour Madagascar : l'heure de passer à l'action ©Réunion la 1ère
 

L'Opération Kéré 2020 est lancée

Collecter des dons pour une aide d’urgence confiée à un partenaire sur place, le GRET. Cette ONG avait déjà construit les citernes d’eau dans ces régions lors de l’Opération Kéré de 2006-2007. Des citernes qui seront à nouveau remplies.
 
Solidarité pour Madagascar : Quelles sont les missions du GRET ? ©Réunion la 1ère

Durant cette opération, l’ONG organisera des distributions de vivres dans les villages : du maïs, du niébé (sorte de haricot blanc), une farine spéciale pour les bébés et d’eau. Un suivi des sommes versé sera mis à disposition et des photos rendront compte des actions menées sur place, afin de garantir la traçabilité des dons.

L’opération Kéré 2020 a pour vocation de fédérer toutes les initiatives prises dans l’île. Un groupe Facebook a été créé pour toutes informations au sujet de cette opération.
   

La Région Réunion débloque 150 000 euros

Ce mardi 13 octobre, les élus du conseil régional sont réunis en urgence à la Pyramide inversée pour une commission permanente. Le président de la Région, Didier Robert, annonce une aide de 150 000 euros sur les fonds européens, pour financer les opérations d’urgence menées par des ONG et des acteurs sur place, comme le GRET ou le Père Pedro.

Il s’agira de permettre l’acheminement des denrées alimentaires dans les villages et d’apporter de l’eau. Didier Robert annonce que tout est fait, en partenariat notamment avec la compagnie aérienne Air Austral, " pour qu’il puisse y avoir une mobilisation la plus urgente possible ".
 
Madagascar ITw Didier ROBERT ©Réunion la 1ère

Des parlementaires de La Réunion se mobilisent également. Ce mardi 13 octobre, le député Philippe Naillet a écrit au ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, afin qu’il permette " à la solidarité française, depuis le territoire hexagonal et La Réunion, d’intervenir rapidement ".
 

" De par notre proximité, La Réunion peut servir de base d’intervention pour exprimer la solidarité française, voire européenne, auprès de Madagascar. "

Philippe Naillet, député de La Réunion


Jeudi 15 octobre, la sénatrice Nassimah Dindar s’adressera à son tour au ministre, afin de demander au gouvernement quelle aide la France prévoit-elle d’apporter à court et moyen terme à Madagascar pour " répondre à l’urgence et pour éviter qu’une telle urgence se ne produise à nouveau ".