réunion
info locale

Avant son départ, Emmanuel Macron condamne les heurts à La Réunion

président de la république
Des véhicules en feu sur le parking d'une concession automobile au Port.
Des véhicules en feu sur le parking d'une concession automobile au Port. ©IMAZ PRESS
Dans un dernier discours avant son départ, lors d'une visite consacrée à l'agriculture dans le sud de l'île, Emmanuel Macron a condamné les heurts qui ont eu lieu la nuit dernière à La Réunion. Le chef de l'Etat appelle au calme. 
Le président Emmanuel Macron a "condamné" vendredi les heurts qui ont émaillé son séjour sur l'île de La Réunion et appelé "chacun au calme", après une visite consacrée aux agriculteurs.

"Je les condamne et je les regrette", a déclaré le chef de l'Etat après avoir appelé "chacun au calme et à ce que les tensions baissent". "Ces violences urbaines ne sont pas là uniquement quand le président se déplace" et elles "ont émaillé les derniers mois et en particulier tout au long de la crise des +gilets jaunes+", a-t-il poursuivi. "La violence n'a jamais permis d'accélérer les choses", elle "n'apporte aucune solution", a-t-il ajouté.
 

"La racine des difficultés"

"Je veux m'attaquer à la racine de ces difficultés", a ajouté Emmanuel Macron, citant comme axe l'"école, le développement de l'emploi", pour "continuer à essayer d'améliorer la vie dans ces quartiers".

Des heurts ont terni la fin du voyage à Mayotte et la Réunion d'Emmanuel Macron. Jeudi, au nord de l'île, des heurts entre une centaine de jeunes et les
forces de l'ordre ont éclaté dans la commune du Port. Des jets de pierres et des tirs de lacrymogène ont été échangés et des voitures brûlées. Dans le quartier du Chaudron à Saint-Denis, un fast-food a été caillassé, sans faire de blessés.

Retrouvez notre article ici : 
Publicité