réunion
info locale

Le sport de combat pour aider les femmes à ne plus être victimes de violences

société
Samantha Jean-François Clip
©The player capture d'écran Youtube
Un clip pour dénoncer les violences faîtes aux femmes et inviter les victimes à prendre leur destin en main. Samantha Jean-François, réunionnaise championne du monde de Kick-Boxing en 2015, joue bénévolement dans ce film. Un thème qui lui tient à cœur…
Les violences faîtes aux femmes, un sujet récurrent à La Réunion ! Imaginez, Géraldine, Jocelyne, Marie-Andrée et Patricia ont été tuées par leurs compagnons en 2016. Quatre femmes battues à mort !
5 plaintes sont déposées chaque jour auprès des forces de l’ordre par de nouvelles victimes.
Face à ce constat effrayant, le préfet de La Réunion organise les 25 et 26 Novembre 2016, des Etats généraux pour lutter contre les violences faites aux femmes.
A Marseille loin du colloque, Samantha Jean-François et son compagnon-entraîneur au sein du club Furacao et des bénévoles jouent dans un clip qui traite de ce sujet.
Affiche Violences faites aux femmes
©Préfecture de La Réunion
Le problème des femmes battues au cœur du clip
 
Contactés par leur ami, réalisateur et musicien, Stéphane d’Esposito-Aka-Neo, Samantha Jean-François et Jérémie Moreau, son compagnon et entraîneur ont accepté de se lancer bénévolement dans l’aventure.
Le clip est réellement bluffant, mais au-delà des images et de la musique, il incite les femmes à relever la tête.
Samantha Jean-François précise : « La problématique des femmes battues à La Réunion fait malheureusement souvent la une de l'actualité. Les violences conjugales se tapissent dans le silence parfois pendant des années. Je pense qu'il ne faut pas trouver d'excuses à la violence: "il avait bu un coup de trop", "si je me sépare de lui ce sera pire", "et les enfants que vont ils devenir?", "je ne travaille pas, je n’ai pas de logement... sans lui je suis rien" ... Et autres excuses pour rester. Réagir est la meilleure solution plutôt que de subir ».
Samantha Jean-François Mai 2016
©Z.M Photographie
Le sport, le combat, moi, les autres
 
Les sports de combats sont une des nombreuses voies à explorer explique le couple Samantha et Jérémie. Ils vivent quotidiennement sur des tatamis et forment à Marseille de nombreuses jeunes femmes. Furacao à d’ailleurs ouvert une section féminine car des femmes sont effrayées par la simple idée de se trouver en face d’hommes pour s’entraîner.
Cette expérience leur permet de savoir quelle a été l’apport de leur sport pour ces femmes : « Le sport de combat est bien plus qu'une simple réponse... C'est la clef ! Notre cadre d'intervention associatif va au delà de simples cours. Le sport et les valeurs que ce dernier véhicule sont de précieux outils pour l'estime de soi, améliorer la maîtrise et s'affirmer - tout ce qui peut contribuer en définitive à combattre la violence. Il permet aussi de créer un lien social avec autrui, de communiquer et d'être entendu, voire orienté vers des organismes d'aide fonctionnelle aux victimes ou des démarches plus importantes. La première action étant d'assumer d'en parler et d'agir... L'étape la plus difficile d'un long processus »…
Samantha Jean-François avec un tigre
©Réunionnais du monde
Des stages à La Réunion ?
 
Samantha Jean-François, si elle vit à Marseille, n’oublie d’où elle vient. Avec Jérémie Moreau, ils souhaitent intervenir ponctuellement à La Réunion et partager leur expérience avec un, ou plusieurs clubs (Ndlr : furacao.ma@hotmail.fr). Ces stages de prévention et d’initiation aux sports de combats peuvent être confiné dans un club ou en extérieur. Ils savent désormais décomplexer les jeunes femmes qui n’osent pas se lancer dans le sport et les sports de combat...
Un petit clin d’œil ! Samantha Jean-François et Jérémie Moreau seront d’heureux parents début 2017. Un moment important pour toutes les femmes et tous les couples, mais la future maman continue de s’entraîner et n'a qu'un seul objectif revenir le plus vite possible à la compétition.

 

Publicité