réunion
info locale

Sri Lankais bloqués à Maurice : la préfecture de La Réunion a trouvé une solution

immigration
Bateau étranger encadré par gendarmerie maritime au Port 061018
©Réunion la 1ère
Expulsés de La Réunion, les huit migrants Sri Lankais sont bloqués à Maurice, ce mercredi 10 octobre. Le préfet de La Réunion va délivrer en urgence des visas aux escorteurs pour que le rapatriement au Sri Lanka puisse se poursuivre.
Les huit Sri Lankais sont bloqués à Maurice, ce mercredi 10 octobre. Expulsés de La Réunion, les migrants ont quitté l'île hier soir à bord d’un vol à destination de Maurice. Ils étaient escortés par des agents de la PAF, Police aux Frontières.
 

Des visas pour les escorteurs

L’escorte devait s’achever à Maurice. Les migrants devaient ensuite embarqués seuls pour le Sri Lanka. Mais sur place, aucune compagnie aérienne n’a accepté de les prendre à bord sans escorte. Problème : les agents de la PAF avaient sur eux leur passeport, mais pas de visa pour l’Inde et le Sri Lanka.

La préfecture de La Réunion a alors activé une cellule de crise. Deux options étaient envisagées : le passage par la France ou la délivrance de visas. Finalement, le Préfet a décidé de délivrer en urgence des visas aux agents de la PAF pour qu’ils puissent poursuivre l’escorte des migrants jusqu’au Sri Lanka. De nouveaux agents de La Réunion sont également partis pour Maurice afin de renforcer cette escorte. Les huit Sri Lankais partiront ce mercredi soir de Maurice à destination du Sri Lanka, via l'Inde. 

L’ambassade de France à Port-Louis est mobilisée sur ce dossier. A Maurice, les Sri Lankais patientent en zone neutre. L’affaire est devenue diplomatique. 
 

Renvoyés dans leur pays

Venus chercher l'asile à La Réunion, les huit migrants ont passé plusieurs jours en mer, à bord d'un bateau de pêche étranger, avant d'arriver samedi dernier, au Port. 

Depuis leur interpellation au large de La Réunion, ils étaient en zone d'attente à l'aéroport de Gillot à Saint-Denis. Ils étaient munis d'une carte de pêche avec une photo d'identité. Ce document maritime a été transmis au gouvernement du Sri Lanka qui a attesté qu'il s'agissait bien de ressortissants du pays. Les autorités françaises ont ensuite décidé de les renvoyer au Sri Lanka avec des laissez passer consulaires. Il s'agit d'un document difficile à obtenir et délivré par le Sri Lanka. Il leur garantit un rapatriement officiel et immédiat.
 

La Réunion attire

La Réunion attire les ressortissants du Sri Lanka. En mars dernier déjà, six Sri Lankais ont été retrouvés en mer au large de nos côtes sur un radeau de fortune. Récupérés par les secours, ils sont toujours sur le territoire et ont demandé l'asile. La procédure est toujours en cours. 
 
Publicité