Succession de drames sur nos routes pour ce mois de juillet

faits divers
Accident mortel motard Sainte-Marie
©Radar 974
Depuis le début de l’année, 17 personnes ont perdu la vie sur les routes de l’île. Après un court répit lié au confinement, on constate une recrudescence inquiétante des accidents depuis le début de ce mois de juillet.
Il y a une quinzaine de jours, les autorités appelaient à la vigilance et à la prudence sur les routes de l’île à la suite de la dramatique journée du 16 juillet. Lors de ce "jeudi noir", trois personnes ont perdu la vie.

Un premier accident avait eu lieu à la Plaine des Grègues, dans la commune Saint-Joseph : un automobiliste de 70 ans était resté piégé dans son véhicule en feu, après une chute de 50 mètres dans un ravin. A Trois-Bassins, c’est la conductrice d’un SUV et le pilote d’une moto qui avait trouvé la mort dans une collision.

Le bilan était alors déjà lourd pour ce mois de juillet : cinq décès alors que les chiffres de la mortalité routière n’avaient pas bougé depuis longtemps, confinement oblige. Et la courbe des accidents continue malheureusement de grimper.

Dans la nuit de dimanche à ce lundi, un homme de 56 ans a perdu la vie lors d’une sortie de route alors qu’il était passager dans un véhicule conduit par un autre homme de 22 ans. Dans la nuit de vendredi à samedi, c’est un motard de 31 ans qui est décédé à la suite là encore d’une perte de contrôle, sur la quatre-voies de Sainte-Marie.
 

Alcool et stupéfiants, "une vraie malédiction"


Ce sont ainsi 17 personnes qui ont perdu la vie au total depuis le début de l’année sur nos routes. Invité sur le plateau de Réunion La 1ère, le général Pierre Poty, le numéro un de la gendarmerie dans l’île le déplore : le facteur qui revient inexorablement pour expliquer ces drames reste le problème des conduites addictives. L’alcool et les stupéfiants sont "une vraie malédiction à La Réunion", insiste-t-il.

Ci-dessous l'interview du général Poty, l'invité de notre édition de la mi-journée :
 
Le général Pierre Poty sur la hausse des accidents à La Réunion


"Au cours du dernier week-end, il y a eu cinq accidents corporels en zone gendarmerie. Et pour quatre d’entre eux, il y avait l’alcool en cause, et de manière assez importante, relève le général Poty. C’est vraiment la première cause d’accidents à La Réunion".

Face à ce fléau, les forces de l’ordre maintiennent leur présence sur les routes, en plus des actions préventives. "On cherche à orienter nos contrôles sur les créneaux horaires les plus pertinents, poursuit le patron des gendarmes péï. C’est vrai que le week-end, c’est là où on fait le plus d’effort, mais retenez bien que chaque jour on retire son permis à trois personnes en zone gendarmerie. Depuis le début de l’année, on en est à 900 permis retirés en zone gendarmerie. Et à presque 20 000 infractions liées à l’alcool relevées. C’est énorme. Il faut vraiment que les gens aient une prise de conscience concernant la problématique des conduites addictives".

Regardez notre reportage Réunion La 1ère
 
Le retour de la circulation entraîne une hausse des accidents de voiture

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live