Les TAAF fêtent leur 65ème anniversaire

taaf
TAAF
©Terres australes et antarctiques françaises
Ce jeudi 6 août célèbre le 65ème anniversaire des Terres Autrales et Antarctiques Françaises. Les TAAF abritent des terres mythiques, mais aussi de fabuleuses espèces. Un laboratoire à ciel ouvert, qui est depuis plus d'un an, sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.
Les Terres Australes et Antarctiques Françaises comprennent cinq districts éparpillés, un peu partout, dans le monde : l'archipel du Crozet, les îles Kerguelen, les îles Eparses de l'Océan indien, les îles Saint-Paul et Amsterdam et la Terre-Adélie. Un grand espace maritime qui s'étend sur plus de deux millions 200 000km². En 65 ans, les TAAF ont rempli des missions de souveraineté sur ces territoires, mais aussi de soutien à la recherche scientifique, de logistique et de préservation de la biodiversité. 

(Re) voir le reportage de Réunion La 1ère :
TAAF : 65 bougies sur les terres australes
 

Les TAAF, une histoire de découverte 

Ces terres sont découvertes à partir du XVIe siècle lors de l'exploration de la route des Indes. Les îles Saint-Paul et Amsterdam sont découvertes par les Portugais et les Hollandais en 1552. Constitué de cinq îles volcaniques, l'Archipel du Crozet sera découvert en 1772, par deux Français, Marc-Joseph Marion Dufresne et Julien Crozet.

Cette même année, Yves-Joseph Kerguelen arrive sur l'archipel qui portera son nom, les Kerguelen. Les îles Eparses seront découvertes par les Portugais et les Français. Puis, il faudra attendre 1840, pour que Jules Dumont d'Urville découvre la Terre Adélie. 
 

Des enjeux environnementaux

Dans le monde, il existe très peu d'endroits où existent encore certaines populations animales : des manchots, des albatrois, des pétrels géantes les élèphants de mer, des cétacés, ou encore des poissons tels que, la légine ou encore la langouste.

Les TAAF sont un refuge pour plus de 50 millions d'oiseaux, soit près de 60 tonnes d'oiseaux au kilomètre carré. Des espèces sont pêchées pour la consommation ou chasser pour des besoins industriels. 

Ce sanctuaire de biodiversité possède une superfie de 600 000 km². Depuis l'année dernière, il est classée sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Il s'agit de la plus vaste réserve naturelle au monde et protégée. Ce laboratoire à ciel ouvert a pour mission de conserver et restaurer ces précieux écosystèmes.

 

Une immense zone économique très convoitée

Les TAAF sont convoitées puisqu'elles représentent une vaste zone économique, riche de ces ressouces halieutiques comme la légine et le thon. Ces espèces sont menacées par la pêche illégale. C'est pourquoi, les navires des TAAF effectuent des missions de surveillance et affirment la souveraineté de la France. Le Marion Dufresne, le navire scientifique qui doit ravitaillier les TAAF, quitte La Réunion pour reprendre le large ce jeudi 6 août. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live