Le Tampon : un voleur de cabris démasqué

faits divers
Cabris volés
©D.R
Un « éleveur » du Tampon a été interpellé lundi après-midi par les gendarmes et placé en garde à vue révèle le JIR. Il est entendu pour un trafic de zamal, mais surtout pour des vols de cabris. Une trentaine…
L’affaire peut sembler anecdotique et pourtant elle est très importante pour le monde agricole à La Réunion. Depuis des années, les agriculteurs sont victimes de voleurs en bande organisée. Ici des ananas, là des oignons, des poulets, des cochons et des cabris… Le sujet pourrait prêter à sourire si les conséquences n’étaient pas désastreuses pour les victimes.
À chaque fois la facture s’élève à plusieurs milliers d’euros.
       
15 à 20 000 euros de préjudice
 
Dans ce dossier, les enquêteurs ont fait main basse sur quelques pieds de cannabis, mais surtout ils viennent de résoudre le vol d’une trentaine de cabris. Le préjudice est estimé à 15 ou 20 000 euros. Certes l’éleveur a pu récupérer une partie de son cheptel, mais les animaux ne peuvent plus être commercialisés, le voleur leur ayant administré des antibiotiques... Les agriculteurs n’oublient pas d’ajouter aux pertes sèches liées au vol, la vente des produits à prix cassé au marché noir. « Une double peine », le commerce des butins échappant à toutes les règles et taxes en vigueur.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live