Des petits pots pour bébés 100 % bio avec des produits 100 % péi

agriculture le tampon
Des petits pots pour bébé 100 % bio et avec des produits 100 % péi
Des petits pots pour bébé 100 % bio et avec des produits 100 % péi. ©Réunion La 1ère
Depuis 2019, Ketty Turbot, gérante de la société Bio et Passion, au Tampon, fabrique des petits pots pour bébés 100 % bio avec des produits 100 % locaux. D’ici trois mois, elle va passer d’une centaine de pots fabriqués par semaine, à plus d’un millier.

Patate douce – citrouille, c’est le menu de Tao, quatre mois, installé sur les genoux de son papa. "Il a adoré, remarque Arielle, sa maman. Il a bien mangé, je ne m’y attendais pas. Le chouchou, la papaye : ce sont des produits locaux et bios, autant profiter de nos richesses".

Opération dégustation

Elaborer des petits pots pour bébés 100 % bio avec des produits 100 % locaux, c’est le pari de Ketty Turbot, gérante de la société Bio et Passion, au Tampon. Vendredi 17 septembre, elle organisait une dégustation de petits pots, à Saint-Louis, pour se faire connaître.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Des petits pots bio et locaux, c’est le pari d’une jeune entreprise située au Tampon

 

Produits lontan et bio

"L’objectif est de mettre en avant les agriculteurs bios, explique Ketty Turbot. Nous travaillons avec des produits lontan comme le songe ou la patate douce. On associe ses recettes en suivant les différentes tranches d’âges de dégustration".

Une production artisanale

Ces ateliers de dégustation aident aussi les parents à mieux nourrir leur bébé. "L’objectif est aussi d’aider les parents à mieux choisir les textures que les enfants peuvent accepter selon leur âge, explique Nancy Turbot, orthophoniste. On leur dit aussi qu’au début de la diversification, le plus important c’est le plaisir".

Depuis 2019, Ketty Turbot fabrique ses petits pots au Tampon. Une production artisanale avec une centaine de pots fabriqués par semaine et commercialisés dans quelques boutiques spécialisées "bébés".

L’objectif de 1 200 pots par semaine

Ketty a investi 130 000 euros, beaucoup d’énergie et de persévérance. "Il a fallu beaucoup d’efforts pour croire en mon projet et tenir le cap", explique Ketty. Malgré la forte concurrence dans le secteur, elle croit en son produit. D’ici trois mois, elle envisage de produire 1200 pots chaque semaine.