Taux de reproduction du coronavirus : "un indicateur non significatif", La Réunion reste au vert

coronavirus
Coronavirus
©Pixabay
D'après les chiffres du ministère de la Santé et Santé Publique France publie une nouvelle carte concernant le R0, un indice de mesure du taux de reproduction du coronavirus. Selon ces données, La Réunion serait en rouge, avec un indice à 2,26. Un indicateur "non significatif" selon la préfecture.
Sur la nouvelle carte des indicateurs de l'épidémie publiée par Santé Publique France, à partir des chiffres du ministère de la Santé, La Réunion serait en rouge. La raison : un taux trop élevé de reproduction du coronavirus.

C'est ce qu'on appelle le R0, un indice permet de mesurer combien de personnes sont contaminées par un malade.

Selon les données compilées par Santé Publique France, l'indice pour La Réunion est de 2,26, contre une moyenne de 1,2 dans l'hexagone. La Bretagne et la Région PACA basculeraient également en rouge.
 
Carte R0
©Santé Publique France


Un indicateur "non significatif"

Selon les autorités prefectorales, "le R0 ne se calcule en effet pas à partir de cas importés et le nombre de cas autochtones actuellement détectés à La Réunion ne permet pas d’avoir une donnée fiable sur ce sujet au vu de la petite taille de l’échantillon. Cet indicateur, dans son calcul actuel, n’est donc pas significatif dans notre contexte insulaire."

La préfecture précise aussi que "pour la seule prise en compte du nombre de cas nouveaux, hors ceux importés, La Réunion présente une incidence de 1,6 cas nouveaux pour 100 000 habitants sur les 7 derniers jours contre une moyenne nationale de 5,8.et que le département "reste classé en niveau vert par le national [...] La Réunion reste en vert sur la carte de suivi de l'épidémie".

Le taux de positivité des tests virologiques est également au vert selon Santé Publique France.
 
Taux tests et incidence
©Santé Publique France

(Re)voir l'intervention du Docteur Bernard-Alex Gaüzère :
 
La Réunion en vert ou en rouge ? Le docteur Gaüzere fait le point

Pour le Docteur François Chieze, directeur de la veille et sécurité sanitaire à l'ARS Océan Indien, ce résultat est à relativiser, "puisqu'il est calculé à partir des cas importés ici sur notre île." L'ARS rappelle que les cas autochtones sont beaucoup moins importants que les cas importés.
 

Notre R0 ne peut pas se calculer comme celui de la métropole. On est sur une situation d’importation, et non pas sur une situation de circulation. On ne peut pas considérer qu’on est dans une situation d’inquiétude par rapport à une situation virale en augmentation.

Docteur François Chieze, ARS Réunion


Les tests gratuits, qui se multiplient depuis quelques jours à proximité des marchés forains, ne sont pas anodins. Ils devraient permettre d'affiner, à moyen terme, cet indice sur le taux de reproduction du coronavirus. C'est en tout cas la conviction du Docteur Chieze.

La Réunion est en vert également concernant le taux d'occupation des lits en réanimation (par rapport à la capacité initiale).
Taux d'occupation des lits
©Santé Publique France

Pour rappel, la barre des 600 cas a été dépassée sur notre île. Ce vendredi 17 juillet, la préfecture et l'ARS ont confirmé 2 nouveaux cas de coronavirus. Il s'agit de 2 cas autochtones liés à des cas précédemment signalés au sein d'une famille. Ce qui porte à 614 le nombre total de cas à La Réunion.

A partir de demain, samdi 18 juillet, les tests PCR seront obligatoires pour tous les voyageurs qui désirent rejoindre notre île. Le préfet de La Réunion l'a annoncé cette semaine, en appelant les citoyens à la plus grande vigilance.