TCO : soutien exceptionnel des entreprises de l’Ouest impactées par le Covid

politique
TCO élection président Emmanuel Séraphin 160720
©Harry Amourani
Ce vendredi, les élus du TCO ont voté plusieurs mesures de soutien en faveur des entreprises durement touchées par la crise sanitaire. Et notamment la remise gracieuse d’un trimestre de loyers pour les sociétés implantés dans les zones d’activités économiques de l'Ouest.
Pour son troisième conseil depuis l’installation des nouveaux élus le 16 juillet dernier, la communauté d’agglomérations du Territoire de la Côte Ouest a lancé un signal fort en décidant de soutenir les entreprises de la micro-région lourdement impactées par la crise sanitaire du Coronavirus.

Les élus ont voté la mise en place de trois principales mesures. Ils ont en premier lieu valider le dégrèvement exceptionnel de la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) au profit des petites et moyennes entreprises des secteurs particulièrement affectés par la crise sanitaire, dans le cadre de la 3e loi de finances rectificative pour 2020, votée le jeudi 23 juillet dernier.

"Cette mesure prise par l’Etat permet aux intercommunalités d’exonérer les entreprises des secteurs du tourisme, de la restauration, du cinéma et les PME", détaille Emmanuel Séraphine, le président du TCO.
 

1,4 millions d’euros pour soutenir les entreprises


"C’est une disposition qui devait être prise avant le 31, et qui permet aux entreprises de bénéficier d’une exonération des deux tiers de cette taxe qui est quand même importante. C’est un budget qui représente près d’un million d’euros pour le TCO, avec un remboursement à concurrence de 50 % effectué par l’Etat", poursuit l’élu.

Deuxième mesure forte votée lors de ce conseil communautaire : la remise gracieuse d’un trimestre de loyers et de charges locatives, accordée aux locataires de locaux professionnels et commerciaux implantés dans les zones d’activités économiques concernées par les baux de location (Bras Montvert à Trois-Bassins, Vue Belle et Cambaie à Saint-Paul). Coût de cette mesure : 120 000 euros.

Les élus du TCO ont également voté la remise gracieuse d'un trimestre de redevance relative à l’Autorisation d’Occupation Temporaire (AOT) du domaine public, accordée aux professionnels des ports de plaisance du TCO (Pointe des Galets, Saint-Gilles et Saint-Leu). Ce qui représente un montant de 280 000 euros.

"Au total, c’est donc près de 1,4 million d’euros qui sont attribués aux entreprises qui ont des difficultés dans leur trésorerie suite à l’épisode du Covid", souligne Emmanuel Séraphin.

Les entreprises concernées n’auront pas de démarches particulières à faire auprès du TCO pour bénéficier de ces aides. Près de 500 entreprises sont concernées pour des montants qui varient de 300 euros à 40 000 euros.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live