Le théâtre Les Bambous fait peau neuve

culture
Théâtre Les Bambous
©Réunion La 1ère
Après deux ans de travaux, le Théâtre « Les Bambous » a rouvert ses portes ce vendredi 6 mars 2020. La salle de spectacle de Saint-Benoît fête cette année ses 25 ans.
 
Deux millions d'euros ont été injectés dans ce projet de rénovation et d'extension de la salle de spectacle qui a vu le jour à Saint-Benoît il y a 25 ans dans le quartier Bouvet. Aujourd’hui, le Théâtre Les Bambous c’est dix permanents et une dizaine d’intermittents du spectacle.

Cette fois, c’est le confort des spectateurs qui a été mis en avant avec des sièges confortables et moelleux. La salle bénéficie également d’une coursive éclairée pour que les personnes puissent s’installer en toute sécurité à leur siège. Une vingtaine de places supplémentaires a été ajoutée aux 148 existantes pour accueillir les spectateurs. Ces derniers profiteront également d’une proximité avec la scène. Les personnes assises au premier rang sont situées au même niveau que les artistes qui évoluent sous leurs yeux.
 
Théâtre Les Bambous
©Réunion La 1ère
Théâtre Les Bambous
©Réunion La 1ère
Théâtre Les Bambous
©Réunion La 1ère


Parmi les spectacles proposés cette année : « KAL : Je t’aimerai jusqu’à la fin des temps » de la compagnie Soleil Glacé, « Kan lamour ek lo azar i zoué avek » d’après Le Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux  de la compagnie Sakidi ou encore « Des Ravines » de la compagnie Lolita Monga. L’ensemble de la programmation à retrouver sur le site du Théâtre Les Bambous.
 
Kal
©Thierry Laporte
Kal
©Thierry Laporte
Kal
©Thierry Laporte
Kal
©Thierry Laporte
Kal
©Thierry Laporte


En plus de la salle de spectacle, le théâtre Les Bambous bénéficie désormais de l’installation des bureaux administratifs, d’une salle de répétition pour les artistes et d’un atelier de construction des décors.

Pour la petite anecdote, auparavant, le personnel du Théâtre montait les décors en extérieur, faute de salle dédiée. Tout se faisait alors sur le parking de la salle située non loin du Lycée Amiral Bouvet. Les élèves passaient donc chaque jour devant les techniciens en plein travail. Un jour, l’un des gamins est venu voir le régisseur général qui montait un décor. Après avoir entamé la discussion, l’élève est devenu un apprenti du théâtre. Il est aujourd’hui en charge du son pour Les Bambous.

Le reportage d'Indranie Pétiaye et Alix Catherine: 
©reunion