Tourisme : une saison 2020 chaotique à La Réunion

tourisme
Aéroport Roland Garros
L'aéroport Roland Garros à La Réunion. ©Imaz Press

La crise sanitaire a totalement bouleversé le secteur touristique. L'activité a longtemps était à l'arrêt et la reprise reste très difficile. Les chiffres de l'année 2020 sont catastrophiques pour toute la filière comme l'indique la dernière étude menée par l’observatoire régional du tourisme.

Si la crise sanitaire n'a pas épargné un secteur, c'est bien celui du tourisme. Et La Réunion n'est pas en reste. L'observatoire régional du tourisme vient de publier son dernier rapport en terme de  fréquentation pour l'année 2020 et sans surprise les chiffres ne sont pas bons. L'année 2020 est même caractérisée d'année "calamiteuse" autant pour le tourisme mondial que le tourisme réunionnais.

Un secteur plombé par la fermeture de l'aéroport Roland-Garros, l'annulation des escales des paquebots, sans oublier les motifs impérieux et les différents confinements dans l'Hexagone.

Un premier trimestre pourtant encourageant 

Pourtant cette saison avait bien débuté avec un premier trimestre plutôt encourageant. Les mois de janvier et février sont qualifiés d' "excellents". +4,8% de touristes en janvier par rapport à 2019 et +6.6% en février par rapport à l'année précédente. C'est au cours du deuxième trimestre coïncidant avec la période du confinement qui a débuté le 17 mars 2020 que le secteur accuse une baisse chaotique de -96.9%. La  reprise d'activité a ensuite été très timide pour les troisièmes et quatrièmes trimestres.

La saisonnalité de la fréquentation à La Réunion
Des mois de janvier et février 2020 encourageants en terme de fréquentation touristique ©IRT

 

Ajouté à cela, une activité croisière mise à l'arrêt prématurément en février 2020. Plus aucun navire ne pouvait accoster et même dans la deuxième partie de la saison croisière d'octobre à décembre. Seuls 11 d'entre eux ont pu accoster en 2020 contre 23 en 2019.

317 000 touristes extérieurs en moins en 2020

Seuls 216 716 touristes extérieurs se sont rendus dans l'île en 2020, ce qui représente une perte nette de près de 317 000 visiteurs. Une baisse de l'ordre de 59,4% qui n'est pas sans impact sur l'économie de l'île. Parmi ces touristes, 200 633 sont ainsi venus pour les loisirs. Des touristes en provenance majoritairement de l'Hexagone, confortant ainsi son positionnement de marché principal. 48 427 voyageurs originaires de La Réunion sont sont quuant à eux revenus en visite sur leur terre natale, en 2020.

255 113 visiteurs extérieurs accueillis à La Réunion en 2020
78,6% des visiteurs sont venus à La Réunion pour les loisirs en 2020. ©IRT

 

Près de 252 millions d'euros de perte 

Moins de touristes et donc moins de recettes touristiques extérieures qui s'élèvent à 158 millions d'euros. Le secteur a ainsi perdu 251.7 millions d'euros de recettes soit une baisse de 61,4% par rapport à l'année 2019.

Par ailleurs, l'année dernière ceux qui ont pu se rendre sur l'île ont dépensé en moyenne hors billet d'avion, 1 756 euros, dont une grande partie pour l'hébergement et dans une moindre mesure pour les déplacements, ou la restauration.